Benkhélifa – Kessi : democratie citoyenne

Le café débat sur le thème des Conseils Citoyens a eu lieu le vendredi 03 juin 2016 à Vénissieux. Cela commence par un bref historique de la marche des beurs que M. Kessi, président de France des Banlieues, qui considère que tout est lié, y compris le Conseil Citoyen, et fini ce rappel par une dédicace aux marcheurs. Personnellement je ne vois pas le rapport ou alors j’ai mal compris son introduction  :-)  

M. Kessi et M. Benkhélifa ont pris tour à tour le micro, en mettant de côté leur divergence politique, en sachant que ces deux vénissians ne sont pas du même camp politique. Ce fut ensuite au tour de M. Ferchiche, co-président du collectif Pas Sans Nous, de prendre le micro pour nous expliquer ce qu’est le Conseil Citoyens. Et c’est là que j’apprends qu’il devrait y avoir un Conseil Citoyens par QPV (Quartiers Prioritaires de la politique de la Ville) et que pour Vénissieux, il y en aurait trois. Bon, il semblerait d’après la Source : CGET – Janvier 2015 que les QPV sur Vénissieux seraient de 2 

  1. Vénissieux Duclos/Barel
  2. Vénissieux-Minguettes

QPV Venissieux

Et à ma connaissance, sur Vénissieux, il n’existe qu’un seul Conseil Citoyens. Bon, encore une info à vérifier auprès de M. Idir Boumertit, adjoint au Grand Projet de Ville et Conseiller Métropolitain.

On notera l’absence totale des élus de la majorité vénissianne et de M. Girard, de Mme Mertani, qui pourtant était bien présente au débat organisé le vendredi 27 mai 2016 par le parti socialiste, et pourtant, ils ont bien été invités, ainsi que le Préfet, et le délégué du préfet pour la commune de Vénissieux. Bon tous absents, et c’est bien dommage, car on aurait aimé connaître leur avis sur la méthode utilisée pour la mise en place du Conseil Citoyens à Vénissieux.

M. Kessi regrette leur absence, et leur a même lancé un petit message

Tous les élus ont été invités. Les élus qui ne viennent pas à nos débats, c’est bien dommage et je leur adresse ce message « on ne va pas vous manger, on ne vous mangera pas !!!« 

Pour les venissians présents, certains ont demandé quelle est la différence entre les conseils de quartier et le Conseil Citoyens, car il est vrai que pour le citoyen lambda, tout ceci est bien flou, mais l’explication donnée par M. Ferchiche et M. Gomez (PS) adjoint à la ville de Vaulx-en-Velin a permis d’avoir un peu plus d’éclaircissements.

M. Blein, député de la 14 ème circonscription, a expliqué le fonctionnement des conseils de quartiers de la ville de Feyzin, puisqu’il est aussi maire de cette ville.

A Feyzin il y a 10 000 habitants et 6 conseils de quartier ce qui fait 1 pour 1 500 habitants

A Vénissieux, il y a 13 conseils de quartiers pour 62 000 habitants, ce qui fait 1 pour 4 700 habitants. Les chiffres parlent d’eux-même.

Intervention de Yves Blein sur les conseils de quartier à Feyzin → Intervention Yves Blein_ café debat : Conseil Citoyens

Après de longues explications sur le Conseil Citoyens et sa mise en place, est venue la question sur la méthode utilisée pour la création du Conseil Citoyens à Vénissieux. A ce titre était présent à ce café-débat, Farid, qui nous a donné quelques explications sur le recours pré-contentieux qu’il a envoyé au Préfet  → Intervention de Farid

M. Ferchiche parle même de « supercherie » et va écrire à Mme Geoffroy pour intervenir dans ce dossier et prévoit de rencontrer le directeur territorial du GPV (Grand Projet de Ville).  → Intervention M. Ferchiche

Quant à M. Blein, il a déclaré : 

Je me suis entretenu de cette situation avec avec Mme Geoffroy, et je peux vous dire que cette situation est regarder de très près

Une affaire à suivre, puisque même le député a décidé d’en informer Hélène Geoffroy, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Ville.

Un café débat bien géré et organisé par M. Benkhélifa président de l’association Engagement, Citoyenneté et Vote, et M. Kessi président de France Des Banlieues

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. Pour ma part, la « marche des beurs » fût la bienvenue dans un débat sommes toute superficiel, quand elle est le fil conducteur des événements survenues. On est aussi venu nous expliquer que des conseils citoyens et parfaitement démocratiques, existent dans nos banlieues et que les éléments qui en constituent la base et choisis par nos gouvernants, ne sont pas vénissians.
    Quel est l’intérêt d’une telle mascarade quand on mêle à peine ou si peu les acteurs réels quand chaque jours qui passent, sont confrontés aux problèmes (sérieux cette fois) de la cité et qu’on mette en place ceux qui se réclament d’un tout autre ordre et d’une nature différente, sont venus porter le message de leur mentor à ces ouailles turbulentes pour qu’ils se calment?

    Tutelle quand tu nous tiens, fiche tutelle !

    Créer des associations et autant de conseil citoyen qu’il plaira à nos gouvernants de mettre en oeuvre pour calmer et mettre au pli une population particulière et dite des banlieues, qui va de déboires en échecs, n’arrêtera jamais un processus qui vise à maintenir l’être dans un état d’infériorité au prétexte de sa prétendu sauvagerie ou de son ignorance.

    J’en parlais avec Pierre avant le débat et j’en soumets l’histoire ici présentement. Sur le périphérique(à Bron) , en sortant « route de Genas », s’y trouvaient aux feux plein de personnes qui faisaient la manche. Il portaient des écriteaux sur lesquels étaient écrit « Syria », des femmes et des hommes qui quémandent quelques sous pour vivre tout simplement. L’une d’elle, une femme, vêtue d’un voile noir s’approcha d’une voiture dans laquelle je vis un gars sauter en l’air, gesticuler comme un beau diable et pestiférer à l’endroit de son « démon » pour qu’elle s’en aille, la pauvre dame.
    Je fus choqué par tant de méchanceté et de m’interroger aussitôt : cette femme connaissait-elle seulement la ville de Bron, de Lyon ou encore du Rhône avant que des avions ou des bombes viennent souffler sa maison? Etait-elle seulement plus heureuse chez elle ou moins, qui saura lui dire? Qui saura lui dire pourquoi des migrants se noient? Pourquoi ils quittent leur terre, leur domicile sinon pour fuir les horreurs de la guerre? Qui saura lui dire que la guerre nourrit la guerre?

    Et pour finir, demanderais-je conseil à Pierre-Alain plus près de nous, si à part les communistes dont la gestion n’est pas contestée par les urnes force est de le dire, si on est capable de diriger la ville ? Dites nous seulement si nous avons suffisamment de compétences politiques et économiques pour le faire et issus des quartiers qui siéront à la République ? Lotfi parla de concurrence et Mokrane de relève, c’est prometteur en tant qu’un avenir commun formera l’alternance dont Mireille souffla l’idée et que je formule de mes vœux.
    Puissiez-vous s’il plaît de vous obliger, assister au prochain café-débat et nous honorer de la présence de Madame le maire pour qu’ensemble échangions à propos de la cité.

  2. Bravo m ferchiche, votre positionement est exemplaire quant au rôle de l’engagement citoyen.
    Les élus de la république sont au service des citoyens et non pas l inverse. Même si cela semble leur déplaire.
    Continuez en espérant que beaucoups suivront votre voie.
  3. La création de ces conseils citoyens si j ai bien compris Mr Ferchiche est lié aussi à l abstention massise à ttes les élections y compris locales des habitants des quartiers populaires…ces conseils citoyens devant les rendre parties prenantes de l organisation et des projets de leur commune…a Vaulx par ex des budgets fonctionnements et investissements leur sont alloués. ..et ils devraient être associés dès la programmation en amont des projets et donc à leur définition. ..pour Mokrane Kessi ce retour à la citoyenneté reconnue serait le juste retour de la marche des beurs volée et détournée par « touche pas à mon pote »créé par le gouvernement d alors…à venissieux ces conseils citoyens est composé de membres du comité de soutien à Michelle Picard, ou de leurs parents…donc on est loin de la citoyenneté qui conteste et remet en question les projets de la ville!! Exit les empêcheurs de tourner en rond…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.