Yves Blein : rapporteur sur le statut du députés

Séance du 02/12/2009 : Hémicycle vide

Tiens, une nomination qui tombe à pic. Bon, on aurait préféré voir notre député au gouvernement, afin de laisser sa place à sa suppléante Soundes Boudjay. Mais bon, peut-être que dans un proche ou lointain avenir il se retrouvera sur les marches d’un remaniement ministériel. Les voies du seigneur sont impénétrables !!!

Mais la sujet du jour n’est pas le remplacement du député. Pour l’instant il est bien assis devant sa place à l’Assemblée Nationale, et il vient d »être nommé par François de Rugy, Président de cette magnifique assemblée, comme rapporteur sur le statut des députés.

 

En fait ce sont six groupes de travail qui réfléchiront et qui a été un engagement de la campagne présidentielle donc de M. Macron Himself !!!

Selon le député de la 14ème circonscription du Rhône :

le parlement sera saisi d’une grande réforme institutionnelle visant à améliorer le fonctionnement de notre République

Wouep comme dirait mon ami Farid, ou Nasser, ou Michel, j’men souviens plus !!! Bon, faudrait déjà que le président revienne sur une de ses promesse de campagne qui interdirait un candidat de se présenter en raison de son passé judiciaire. Mais cette mesure a disparu du calendrier dans le le cadre du projet de moralisation de la vie publique sous prétexte que  cela risquait de comporter un « risque d’inconstitutionnalité ».

Mais quel sera le but de ces six groupes de travail ? Et bien toujours selon Yves Blein

Il s’agit à la fois de moderniser l’Assemblée nationale en la rendant plus transparente, plus efficace et plus ouverte dans son fonctionnement, mais aussi de préparer la prochaine législature, qui verra le Parlement profondément remodelé avec moins  de députés.

Moi, je vous dis que c’est pas demain la veille que l’on aura moins de députés, et à mon avis cela ne se fera pas sur le premier quinquennat car la tâche est lourde et sera longue. Et oui, en France tout est long à venir, mais comme dirait l’autre, plus c’est long, plus c’est bon hihihi

Plus sérieusement, les groupes de travail devront se pencher sur le statut juridique des députés : 

  • Immunités
  • Limitation du cumul des mandats dans le temps
  • Déontologie
  • Leur statut matériel (indemnité, retraite, prise en charge des frais)
  • Et bien évidemment le nombre de députés. 

Bref de gros bouleversement en perspective qui risquent de faire jaser, râler un grand nombre de députés. Le député Yves Blein a même écrit « Autant dire que nous allons phosphorer ! », moi je dirai plutôt

  • Je blablatère
  • Tu blablatères
  • Il, elle, on blablatère
  • Nous blabatérons
  • Vous blablatérez
  • Ils blablatèrent

Hhihihiih

Bon allez, souhaitons lui quand même bonne chance et si vous voulez en savoir un peu plus et que vous avez deux minutes à perdre, écoutez donc le Président de l’Assemblée Nationale

 

L'info c'est le partage !.

6 Commentaires

  1. Et sur la question de la police de proximité, qu’en est-il? M.Blein nous en dira peut-être quelque chose. Voilà ce qu’en a dit le président en tous les cas:

    « Contrairement à la caricature qui en a été faite,la police de proximité qui fut mis en oeuvre par Lionel Jospin et JP Chevènement, ne tenait ni de l’utopie laxiste, ni du gadget de communication. Quel que soit le nom qu’on lui donnera, il faudra absolument remettre à l’ordre du jour une organisation policière au plus près de nos concitoyens »

  2. Je propose à cet effet un extrait du livre de M.Macron qui s’intitule: REVOLUTION( Réconcilier la France); il fait suite au débat politique d’hier, qui a vu un premier ministre, M.Philippe réservé et peu loquace. Qu’à cela ne tienne il m’a convaincu, non de ce qu’il a dit ou pas mais bien de cette envie d’en découdre, de relever les défis tant la lâche est rude pour redresser le pays. Bref!

    « Depuis le traumatisme de 21 04 2002, rien n’a changé. La classe politique et médiatique forme un peuple de somnambules qui ne veut pas voir venir ce qui monte. Il s’indigne de temps en temps , sans en tirer aucune conséquence…A côté des somnambules, rangés en bon ordre, voici les cyniques. Ils sont en nombre, eux aussi. Tous ceux qui savent qu’il faudrait changer et n’y voient pas leur intérêt et qui imaginent que le Front national leur permettra d’accéder plus facilement au pouvoir…
    C’est bien là que réside un danger dont il faut prendre l’exacte mesure. Pour atteindre ses objectifs, l’Etat a développé en France, dans l’assentiment général, un appareil lourd et compliqué, destiné à assurer régulièrement l’égalité et la sécurité, deux valeurs qui nous sont chères. Mais lorsque le projet faiblit et que les perspectives ne sont plus discernables, cet appareil tourne à vide , faute d’impulsion, devient une gêne et un poids pour l’ensemble de la Nation. Des centaines de structures subsistent qui devraient disparaître. Des agents s’occupent des tâches inutiles. la règle envahit tout, parce qu’il est plus commode d’écrire une loi ou un décret que d’indiquer une direction.Les fonctionnaires y trouvent une raison d’être et les politiques de justifier leurs privilèges. Le statut pris en lui-même l’emporte sur les raisons qui présidaient à sa création. Le pays vit pour l’administration et non pour le pays. Le monde du pouvoir bâtit des constructions imaginaires. »

  3. Rien ne change en fait, et que je sache, le pays ne s’agrandit pas chère amie. S’agissant donc des circonscriptions(c’est un terme générique et abscon), elles changes certes, s’agrandissent en nombre d’habitants d’accord, mais au détriment d’autres qui diminueront ses populations selon le redécoupage voulu. La société évolue, des migrations s’opèrent , des changement arrivent forcément et il faut donc adapter le système, tel qu’on enlèvera par là et on ajoutera par ci et au final donc, sera kif-kif et en mathématique s’appelle une égalité.

    Qu’ils manquent de moyens pour travailler c’est une évidence, mais c’est un autre débat qu’admin gagnerait à creuser et à présenter. Qu’ils pensent, qu’ils ne cessent de penser et au diable l’argent, donnez leur ce qu’ils demandent!

    Je vais vous donner mon sentiment chère Christine: c’est pas tant d’avoir du monde qui importe(quoi qu’avec du monde on peut en faire des choses et des grandes, mais là n’est pas le propos), mais bien des personnes capable de relayer en haut ce qui se passe en bas; et en toute objectivité et avec des mots simple svp. Hélas il n’y a pas beaucoup de monde pour le faire, et aussitôt qu’un nouveau sort du lot, il sera aussitôt « irradié »et mis au ban des damnés, par ses collègues et le pouvoir hiérarchique: il deviendra de facto, persona non grata, Cest un peu à l’image des quartiers, mis au ban de la société et qui souffrent de cette ignominie depuis trop longtemps. C’est la raison pour laquelle il faudrait briser cette omerta pour enfin avoir le courage de parler et dire vrai! Un peu à l’image d’admin, le regard qu’il porte sur notre cité et ses humeurs personnelles, me donnent à penser que tout reste possible, il suffit d’y croire!

  4. Je ne suis pas sure qu il faille moins de députés. ..si les circonscriptions sont plus grandes, votre député sera encore un peu plus loin des réalités. ..
  5. La réforme du mode de scrutin des députés. Qu’est-ce que ça veut dire et qu’est-ce qu’elle entend, que le député devra obligatoirement valider le choix du groupe duquel il dépend, sans réfléchir et encore moins en interrogeant sa conscience?

    La démocratie est morte, l’argent l’a « tuer »

    Une chose est sûre désormais, il faut revoir à la baisse les effectifs de l’Assemblée et celle du Sénat également qui coûtent un bras à L’Etat. La première des mesures qu’il incombe à Macron de prendre rapidement et via une ordonnance, serait de réduire les dépenses de l’Etat et de manière franche et brutale. L’idée sera suivi forcément par les collectivités et par l’ensemble de la population par voie de conséquence. C’est par le haut qu’on diminue les choses, pas par le bas!

    Une assemblée plus efficace par ailleurs, sans discours sans fin et répétitif, c’est presque utopique, mais serait sans compter sur les esprits à la langue de bois bien rodée qui la remplissent! Un chose pour autant c’est pas tant le processus de fabrication de la loi qu’il importe de réformer mais bien son nombre car trop de lois tue la loi.

     » Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires. » Montesquieu

  6. merci d’avoir couvert cette actualité, même si vous le faites avec votre ton habituel humoristique… et parfois caustique.

    je regrette cependant que vous n’ayez pas relayé mon appel à contributions

    vous me permettrez donc de le faire ici !

    « Et comme je pense qu’on est toujours plus malins à plusieurs que seul, je vous invite à me faire part de vos suggestions en la matière. Je pourrais toujours les proposer à ce groupe de travail ! Ecrivez moi à contact@yvesblein.fr« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.