Pique nique Républicain : une première

C’était une première à Vénissieux, un collectif des mamans a organisé un pique nique républicain pour demander à la municipalité de mettre en place des repas de substitution afin de permettre à tous les enfants d’avoir le choix entre un repas avec ou sans viandes, comme cela se fait dans de nombreuses villes de la Métropole.

Mais pour l’instant la ville de Vénissieux fait la sourde oreille, et la Commission Laïcité présidée par l’adjoint à l’emploi, M. Djiallanie Benmabrouk n’a pas donné d’avis ni proposé d’idée, alors que cette commission existe depuis janvier 2016.

Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, a bien précisé :

accéder à cette requête reviendrait à faire entrer le fait religieux dans un service public

Encore une fois tous les parents ont clairement spécifié qu’il n’était pas question de religieux, mais tout simplement accepter le principe des repas de substitution comme cela se fait dans beaucoup d’autres villes.

Une quinzaine de mamans étaient donc présente ainsi que leurs jeunes enfants pour participer à ce pique républicain et non «revendicatif» comme l’avait titré un article de presse. Ce collectif a même eu droit à la présence d’un équipage de la police municipale et de la présence du directeur adjoint à la sécurité. Ceci n’a guère impressionné les personnes qui se sont gentiment installées afin de déjeuner tranquillement et en toute convivialité.

Une opposante aux repas de substitution s’est librement installée pour donner son point de vue et son opposition à cette demande du collectif des mamans tout en spécifant qu’elle était d’accord avec Michèle (maire de Vénissieux). Des discussions se sont alors entamées afin que chacun puisse donner librement sa position.

Quelle suite donnée à cette action. Il est clair que pour ce collectif, il ne fallait pas baisser les bras et continuer dans cette voie tant que la municipalité reste dans sa position.

Souhaitons leur bonne chance dans ce combat tout à fait légitime

L'info c'est le partage !.

5 Commentaires


  1. qui compte les voiles comme les nazis comptaient les etoiles jaunes
    Si il y a une guerre esperons que je ne sois pas votre voisin que vous denoncerais au plus vite
  2. Bonjour Fatafata,
    Sur la photo, si on considère les femmes adultes, je pense compter :

    * 4 ayant un hijab
    * 5 tête nue

    Ce qui me semble assez représentatif de la population vénissiane dans son ensemble. Vous ne voyez que ce que vous voulez y voir.

    À titre personnel, je ne suis pas musulman, et je pense que la viande devrait être interdite dans les repas distribués par les collectivités, et ce, pour trois raisons :

    1/ La production de viande est un désastre environnemental, qui contribue à la pollution des eaux, au réchauffement climatique, à la déforestation, à la monoculture de masse. Chaque année, environ 100 milliards d’animaux sont abattus dans le monde, toutes espèces confondues. Cela représente environ 3000 animaux chaque seconde, plus de 250 millions par jour, qu’il a fallu élever et nourrir jusqu’à leur abattage.
    2/ La consommation de viande, et surtout de bœuf, mouton, porc, et autres animaux de grande taille, est un désastre sur le plan de la santé publique, qui entraîne, entre autres, des maladies cardiovasculaires. Savez-vous que les populations végétariennes ont beaucoup moins d’infarctus, d’attaques cardiaques, d’AVC ? Que la plupart des cardiologues renommés sont végétariens ?
    3/ La consommation de produits issus d’animaux devrait être un choix personnel, car posant une question d’éthique. 250 millions d’animaux tués par jour dans le monde, si on a un poil de sensibilité, on peut tout de même se demander si ce n’est pas un peu beaucoup.

    Le meilleur moyen d’agir pour l’environnement et pour sa propre santé, actuellement, n’est pas d’abandonner sa voiture, c’est d’abandonner la viande.

  3. C’est sur, un coup d’oeil sur les photos des participant(e)s prouve que ça n’a aucun rapport avec le fait que la viande ne soit pas hallal, non non, rien à voir… : )) #Pic-nic hipocrite !!!
  4. Je termine à l’instant l’article de M.Toulat-Brisson(Expressions*) qui revient sur l’initiative organisée par l’association France des banlieues, non sans évoquer le côté « religieux  » qui revêt un certain cynisme et qui n’est pas pour me déplaire,mais qui nous ramène toujours et fatalement au problème du vivre-ensemble.

    Emmanuel Macron a dit à ce propos ce qui suit: « Dans cet espace âprement convoité(on sera tous d’accord avec lui), les candidats à la succession de Poincaré et de De Gaulle, s’intéressent aux menus des cantines scolaires, à la longueur des tenues vestimentaires, aux modalités d’acquisition ou de retrait de la nationalité française, dans une débauche stérile d’inventivité. Ce faisant et quelque soient les mérites de telle ou telle proposition, ces responsables politiques commettent à la fois une erreur politique , une faute morale et un contresens historique. » Révolution

    Pourquoi serai-ce une faute quand devant l’évidence celles et ceux qui pour grandir, pour devenir les adultes de demain, ont besoin de manger correctement, sainement? parce qu’ils sont les otages des ambitions de quelques uns.

    Soyons honnête et allons plus loin: : pourquoi un repas sans viande serait-il meilleur alors que nous savons tous, que les gosses ingèrent des sucreries autrement plus dangereuses, avalent des quantités de boissons gazéifiées mais surtout, s’empiffrent de tacos et autres sandwichs, bourrés de viandes cuites et recuites sans que ça gêne personne et encore moins les parents pour autant? n’était-ce pas quelque peu hypocrite?

    Tout simplement parce que la viande est « halal »(vidée de son sang) et que par voie de conséquence, on en revient inévitablement au fait religieux qui viserai à imposer à l’autre, ses choix culinaires. J’ai dit cela bien avant cette polémique, à M.Benkhelifa entre autres, que j’étais contre, lui disant que si c’est ce qu’il voulait (du moins son parti), il pourrait appliquer l’idée sans crainte d’être vilipendé ou honni, une fois parvenu au pouvoir vénissian, bref, en douceur et sans dégâts.

    Alors plutôt que faire dans la surenchère permanente qui mène inévitablement au clach et aux désordres, ne serait-il pas mieux d’expliciter au plus grand nombre, l’importance de la viande qui participe du « halal »(licite) et pourquoi nous autres musulmans en consommons? Tout simplement parce que l’animal, une fois abattu, se vide de son sang, aidé en cela par le cœur qui continue de fonctionner et qui en extraira la quasi totalité avant d’expirer. A l’inverse, la bête étourdie puis piquée peut garder en elle du sang coagulé, insignifiant même et reclus dans les parties les plus inaccessibles de l’anatomie. Et comme chacun le sait, ce dernier conserve en lui toutes les impuretés encore vivaces et agglutinées dans le corps précédemment et les consommer peu s’avérer impropre à la longue.
    *https://www.expressions-venissieux.fr/2017-09-29-pique-nique-politique-religieux-reclamer-repas-viande-a-cantine/

  5. Les repas de substitutions existe déjà et le fait religieux a toujours été présent. Les menus sans porc s’adressent aux musulmans et aux juifs alors que le choix de menus sans viande respecte beaucoup plus la laïcité puisqu’il ne marque pas forcément une appartenance religieuse elle peut être aussi philosophique en s’adressant aux personnes végétariennes la position de Mde Picard est une position paternaliste et conforme à sa position politique à savoir le communisme version stalinienne en voulant se débarrasser du fait religieux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.