25 000 tonnes à enlever

Après l’explosion, reste les 25 000 tonnes de gravats qui seront enlevés par un va en vient de camions, ce qui ne va pas sans créer des problèmes de nuisances sonores pour les locataires de Monmousseau.

Mais après la démolition réussie de la barre Monmousseau, place au discours de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, qui a publié un long article sur son site internet.

Pour la maire de Vénissieux, « c’est une nouvelle page qui se tourne pour les Vénissians », çà c’est sur que c’est une nouvelle page, et il y a tellement eu de choses, qu’il faudrait même changer de cahier, car les premières démolitions de tour n’ont pas permis d’avoir une vraie mixité comme le constate la Cour des Comptes.

Et notre maire fait bien ?de parler un peu de l’historique des démolitions 

« Le 9 juin 1983, tombait la première tour des Minguettes. La première étape de la réhabilitation de la ZUP des Minguettes. En 1994, les 10 tours de l’ensemble Démocratie étaient détruites. Puis, avec l’ANRU, vinrent la Darnaise, Edouard-Herriot et le quartier Armstrong.»

Et selon Michèle Picard, cette nouvelle démolition de la barre de Monmousseau est dans la continuité de la transformation de Vénissieux. Reste à savoir si cette transformation est ou va ans le bon sens.

Au delà de l’émotion, de regrets ou de la joie de certains habitants, de voir cette barre s’effondrait en quelques secondes, Michèle Picard nous rappelle que le nouveau plan de rénovation urbaine, rentre dans sa phase et va durer jusqu’en 2030.

D’autres opérations sont prévues et ont été acceptées par l’ANRU, pour les projets annoncés mais notre maire devra trouver le financement pour la reconstruction de la piscine Auguste Delaune, de plus on ne sait pas grand chose sur ce projet, ni la date, ni l’endroit prévu, mystère et boule de gomme.

Michèle Picard, répète souvent que la ville ne se fait pas sans ses habitants,

« C’est pour cette raison que nous avons prévu, une place importante pour la concertation avec les Vénissians »

Encore faut-il que ceux-ci soient vraiment informés, car il y a quelques mois certains locataires des tours de Monmousseau ne savaient même pas que les trois immeubles restants sont voués à la démolition.

Quant à l’adjoint en charge du Grand Projet de Ville qui parle au nom de l’équipe de la France Insoumise, il se contente de déclarer

« J’ai été heureux de constater que cette démolition était comprise et vécue pour une ouverture vers l’avenir. »

Donc, il faudrait que dans un premier temps, son équipe prenne la peine d’aller à la rencontre des habitants et leur expliquer clairement ce grand projet qui va chambouler leur vie et leur quotidien, car il nous arrive à ce jour de rencontrer des locataires qui ne savent vraiment pas ce que va devenir leur quartier.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.