Agression de Marin : un procès en cour d’assises

Le procès de l’agression de Marin ne devrait pas tarder, puisque selon FranceBleu :

le juge d’instruction en charge du dossier a demandé un renvoi aux Assises dans ce dossier. Le motif devrait être « coups et blessures ayant entraîné une infirmité permanente ». Les choses devraient aller assez vite ensuite, notamment parce que l’accusé est un mineur et qu’il est actuellement détenu.

Des expertises auraient révélé que les troubles de Marin seront supérieurs à 20%. Ils pourraient même atteindre 60%… La décision concernant un jugement ou non aux Assises est attendue le 3 août.

Lors de ces sorties libres, Marin doit être toujours accompagné et il lui est interdit de rester seul. Récemment il s’est fait opéré une seconde fois suite à une infection. Aujourd’hui le but de la famille et du jeune homme, est qu’il puisse notamment aller dans une clinique de Bâle, en Suisse. Un établissement spécialisé dans les neurosciences pour qu’il puisse bénéficier d’un traitement neurocognitif. Pour le moment, les deux assureurs de l’accusé se renvoient la balle. Les frais pour ce séjour dans ce centre spécialisé n’est pas pris en charge par la sécurité sociale et la famille doit trouver les fonds afin de pouvoir faire face aux dépenses. 

D’où la création d’un site internet et des produits en vente sur le net ainsi que d’une page FaceBook afin de pouvoir récolter la somme nécessaire et de vous donner des infos régulières sur son état de santé et son parcours au quotidien. En attendant l’avocat de la famille a entamé une procédure en civil afin d’obtenir des dédommagements. et selon le site de France Bleu, là ça bloque.

Pour le moment, Marin n’a rien touché de la part des assurances de son agresseur présumé. La semaine passée (le mardi 4 juillet) une audience en référé s’est tenue. Une audience en urgence où l’avocat a demandé 300.000 euros pour que les soins puissent se poursuivre.

Les juges devront aussi accorder une importante aux dossiers des experts car Marin, a bien évidemment des séquelles qui mettront du temps à se résorber, sans compter la détresse familiale, et le moral du jeune homme qui parfois est au plus bas, et cela se comprend, surtout après ce qu’il a vécu et ce qu’il vit actuellement

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.