Assemblée générale du Centre : la colère monte d’un cran

C’est parti pour les visites de quartier et les assemblées générales de quartier. Profitez-en, car c’est un des moments ou notre maire et ses adjoints sont accessibles et pour certains, vous aurez l’occasion de mettre un nom à un visage. Car au contraire de ce qu’affirme M. Millet (PCF) adjoint à la ville, « Michèle Picard a affirmé sa place de maire, reconnue très largement par les partenaires de la ville, la métropole et les habitants qui la connaissent et la rencontrent nombreux.. ».  Heu, moi  je ne suis pas sur que tout le monde connait Michèle Picard, d’ailleurs pour quelques élus (es), ce sont pratiquement des inconnus (es) pour un certain nombre de vénissians.

Mais revenons à l’assemblée générale de quartier du Centre, qui s’est déroulée le mercredi 10 octobre avec la présence d’un grand nombre de vénissians, d’élus et de directeurs de la ville. 

Bon, comme d’habitude, ces assemblées commencent par de long discours et une présentation pour nous montrer que tout le monde est gentil et tout le monde il est beau, et que malgré les baisses de dotations, la ville avance. Wouep comme dirait mon ami Bichon.

Et comme le dit M. Girard, sur sa page FaceBook, la municipalité a fait sa traditionnelle « séance d’auto-congratulation ».

Après une présentation tout en couleur et une auto satisfaction de nos élus, les habitants se sont exprimés pour énumérer les nombreux problèmes auxquels ils sont confrontés. Entre les incivilités, les bruits nocturnes, de voitures incendiées, de problèmes d’alcoolémie au niveau du parc Dupic renommé par certains vénissians en parc Heineken, le réponse de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, ressemble aux années précédentes « c’est la faute à l’Etat qui ne mets pas assez de policiers », ou pour d’autres problématiques, ce serait la faute de la Métropole, et le fameux leitmotiv « appelez le TOP (Office Public de la Tranquillité) »

Concernant les commerces au centre ville, il ne fallait pas s’attendre à une surprise, qui nous annoncerait le retour de nouveaux commerçants car la troisième ville du Rhône n’a toujours pas de presse dans le centre ville, mais bien sur ce n’est pas la faute de la ville, puisque selon l’adjoint aux commerces, M. Benmabrouk Djilannie, ex collègue politique de M. Girard, celui-ci aurait déclaré : 

C’est la faute aux commerçants qui ne se bougent pas, c’est la faute à internet,…On ne peut rien faire !.

C’est sur que si l’on part de ce principe, y aucune raison d’avoir un adjoint à l’économie et aux commerces, allez zoute, on supprime un poste et une économie d’indemnité – lol

A noter qu’un fleuriste a ouvert une boutique au centre ville. Je ne vous donne pas le nom, vous le trouverez facilement

La prochaine Assemblée Générale de quartier concernera le quartier du Puisoz, et là aussi, les discussions risquent d’être animées.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.