F.S.I.L : notre maire aurait-elle fait une erreur ?

Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, ne cesse de critiquer la politique du gouvernement, ce qui est légitime puisqu’elle est dans l’opposition face à Macron, mais quand l’occasion se présente, et cela se fait pratiquement à chaque discours, notre maire met en avant la baisse des dotations de l’Etat.

Seulement, le Gouvernement a prolongé l’effort de l’Etat en faveur de l’investissement des collectivités territoriales, en pérennisant la dde F.S.I.L (dotation de soutien à l’investissement public local), créée en 2017. Cette enveloppe est destinée au financement de projets d’investissement des communes et de leurs groupements. Les règles de répartition sont désormais codifiées à l’article L. 2334-42 du code général des collectivités territoriales.

Mais cet argent doit faire l’objet d’une demande et doit être utilisé pour des projets éligibles qui sont déterminés par la loi. Et oui, on ne peut pas faire n’importe quoi avec l’argent public et les fonds de la FSIL  prévues par la loi sont : 

  • La rénovation thermique, la transition énergétique, le développement des énergies renouvelables
  • La mise aux normes et la sécurisation des équipements publics
  • Le développement d’infrastructures en faveur de la mobilité
  • Le développement d’infrastructures en faveur de la construction de logements
  • Le développement du numérique et de la téléphonie mobile
  • La réalisation d’hébergements et d’équipements publics rendus nécessaires par l’accroissement du nombre d’habitants
  • La création, transformation et rénovation des bâtiments scolaires

Donc en toute logique, la ville a certainement fait une demande afin de bénéficier de cette dotation, et bien selon le groupe des élus socialistes et républicains la réponse est NON, d’où le titre de leur article « demi vérité ou demi mensonge ? » sur le site EnsemblePourVénissieux 

« Lors du conseil municipal du 26 juin 2018, à l’occasion de l’examen du projet de budget supplémentaire, nous sommes intervenu pour savoir si le maire avait bien fait une demande au fonds de soutien à l’investissement public local […] »

Et selon Michèle Picard, la réponse est OUI. Ok Chouette, pour une fois elle ne va pas dire que les baisses de dotations de l’Etat sont en baisse. Oups, je crois que j’ai félicité un peu trop vite notre maire, puisque selon le groupe des élus socialistes et républicains, le Préfet a rendu public les communes ou groupement de communes, qui bénéficieront de ce fond.

Il semblerait que la ville de Vénissieux n’apparaît pas dans la liste des collectivités. Une info qu’il faudra vérifier, car si le PS dit vrai, peut-on considérer que Mme Picard, s’est trompée lors de sa réponse à M. Benkéhlifa.

 

La question que l’on peut se poser : est-ce que la mairie a déposé une subvention FSIL pour l’année 2018 ? comme le déclare Mme Picard, dans cette vidéo

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.