Azedine Mébarki : relaxé

Le 17 octobre 2017, un internaute vénissian comparaissait devant la 6ème chambre correctionnelle de Lyon suite à un post publié sur sa page FaceBook où il avait écrit selon les plaignants, des propos injurieux à leur encontre. Il avait écrit « le prix de la soumission et de l’opportunisme » et à ce titre six élus issus de la diversité et de la majorité actuelle, avaient décidé de porté plainte contre l’internaute. 

En première instance, le tribunal a donné raison aux six élus, Amina Ahamada Madi, Djilanie Benmabrouk, Bayrem Braîki, Abdelhak Fadly, Hamidiatou Nidaye, Salhia prud’homme Latour , et l’internaute a été condamné à 2 900 euros, réparties ainsi :

  • 500 euros d’amende
  • 400 euros pour chaque élus (es) au titre des frais de justice et des dommages et intérêts. 

Pour rappel, le vénissian, Azedine Mebarki, bien connu dans le monde sportif puisqu’il est membre du CA des Minguettes et sur le plan politique il était lors des élections municipales de 2014, sur la liste opposante à Michèle Picard (PCF), a suite à cette décision du tribunal, décidé de faire appel de la décision en restant déterminé puisqu’il avait publié sur la page VénissieuxPositif 

sachez chers courageux élus que nous faisons appel et si il le faut nous irons jusqu’à la cour de cassation.

Le 01 mars 2018, Azedine Mébarki comparaissait devant la cour d’Appel de Lyon, qui l’a relaxé et a aussitôt publié un commentaire sur son compte Twitter :

Après deux ans de procédures, je sors de la cour d’appel où j’ai été relaxé dans le cadre de mon affaire contre les 6 élus de la majorité

En 2015, après l’attentat au siège de Charlie Hebdo, Michèle Picard, avait déclaré :

Toucher à la liberté d’opinion, à la liberté de penser, à la liberté de la presse, au pluralisme et à la laïcité, c’est toucher au coeur de nos principes républicains. La cible est clairement affichée : c’est l’esprit de la République, ce sont les fondations de la démocratie qui ont été visés. (…) La France, de par son histoire, de par son attachement séculaire à la liberté de la presse, à la presse satirique et humoristique en particulier, a aujourd’hui perdu le sourire

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. C est une tres bonne nouvelle pour Azzedine Mebarki que je felicite pour sa ténacité !! Il a de ce fait mené le combat pour que la liberté d expression existe de nouveau!! Fini de trembler devant des procédures abusives sur des blogueurs ou des opposants…c est facile pour eux ils se sont votés tous les financements d avocats qu ils veulent sans même repasser au conseil…et leur majorité vote et acquiesce comme un seul homme!!
    Alors oui plus que jamais « je suis Azzedine » et tous les autres!! Lachez rien!!
  2. Les procédures baillons mise en place par madame Picard, maire PCF et ses obligés d’élu(e)s n’ont, apparemment pas abouti et tant mieux. Je renouvelle mes félicitations à monsieur Mébarki qui ne s’est pas laissé marcher sur les pieds par cette équipe municipale qui use et abuse des tribunaux pour faire taire leur opposants….
    LBK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.