Barre de Monmousseau : « Destruction de logement, un aveu d’échec ! »

« Destruction de logement, un aveu d’échec ! » C’est le titre du communiqué du groupe Ensemble Pour Vénissieux. Les élus de ce groupe semble ne pas apprécier la démolition de 200 logements mais tout en rappelant la destruction des tours du quartier de la Démocratie en 1983, et des 10 tours de Monmousseau en 1994. On s’étonne pourquoi, depuis 1994, rien n’a été construit sur le site de Monmousseau, peut-être que la municipalité attendait un plan global pour redéfinir ce quartier.

Le groupe d’opposants précise qu’en 37 ans, rien n’a changé hormis la venue du tramway qui n’est pas une compétence de la ville mais du Grand Lyon. Selon la Présidente du groupe, Camille Champavert, tout ceci prouve que la destruction est un aveu d’échec :

« Depuis 1983, la mairie règle les problèmes de concentration de populations pauvres, essentiellement de la même origine, du même milieu social, qui souffrent des mêmes maux, toujours à coup d’explosifs. La destruction est un aveu d’échec ! »

Selon Renaud Peyre, vice-Président à la Métropole en charge des questions sur l’habitat, le logement social et la politique de la ville, son souhait serait de construite 6 000 logements sociaux par an dans la Métropole et avec une pointe d’humour le groupe Ensemble pour Vénissieux l’a interpellé, et à priori sa réponse se fait attendre : 

« Nous l’avons interpellé à ce sujet en février 2021, sa réponse se fait attendre, elle est certainement à la signature ! Oui monsieur le vice-président “R.PAYRE “ construisez ailleurs qu’à Vénissieux ! »

Le plateau des Minguettes compte 70% de logements sociaux, ce qui est loin des recommandations de la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) qui oblige chaque ville de compter au moins 20 % de logements sociaux, dans le but de développer une plus grande solidarité. A Vénissieux, cela fait longtemps que le taux est largement dépassé.

D’ailleurs le groupe Ensemble pour Vénissieux, propose quelques solutions tout en précisant qu’il faut arrêter de construire des logements sociaux sur les Minguettes et de concentrer une population aux revenus modestes :

  • Il faut arrêter la concentration de population pauvre.
  • Il faut que les élus s’investissent réellement dans les commissions d’attributions de logements, parce que c’est dans cette instance que doit se faire le brassage des populations pour retrouver une mixité sociale et d’origine.
  • Il faut construire du logement dans les communes de l’Ouest lyonnais, la loi est claire et le permet. Les communes de l’ Ouest préfèrent payer des amendes plutôt que d’accueillir du logement social

La destruction de la barre Monmousseau, puis dans quelques années celle des trois tours de Momousseau, laissera la place à de nouveaux logements. Ce plan de rénovation urbaine ira t-il dans le sens de pensée du groupe d’opposition, il faudra attendre encore plusieurs années pour savoir si cette nouvelle étape du renouvellement urbain aura un impact sur la configuration sociale du plateau.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.