Classes modulaires : est-ce la bonne solution ?

Un concept qui fait de plus en plus son apparition dans certaines communes, dont Vénissieux. On les appelle les classes modulaires permettant à des écoles d’ouvrir de nouvelles classes, et c’est le choix fait par la municipalité de Vénissieux, pour le groupe scolaire Joliot-Curie, ou quatre classes élémentaires vont être installées d’ici 2018, mais en attendant deux structures modulables provisoire sont en place.

La construction d’une nouvelle école peut s’avérer coûteuse, et prenons comme exemple le nouveau groupe scolaire Flora Tristan d’un montant de 14 millions d’euros. 

Face à l’expansion immobilière de la ville, il est clair qu’il est impossible à l’heure actuelle, pour des raisons financières de construire une nouvelle école, d’ou le choix de classes modulaires, ce qui fait dire à Lotfi Benkhélifa conseiller municipal PS qui a publié un post sur sa page FaceBook

Quand on ne sait pas prévoir, on ne gouverne pas! On navigue à vue et l ardoise est salée pour le contribuable

LBK_classe modulaire

Lors du conseil municipal du 09 mai 2016, un projet a été soumis au vote qui consiste à :

la construction d’une école sur la base d’un système constructif modulaire. Il s’agit de modules préfabriqués en usine, dont les finitions intérieures sont réalisées sur site après assemblage. Le niveau des prestations sera proche de celui des constructions traditionnelles

Selon le rapporteur de ce projet, Mme Forestier (PCF) adjointe au Patrimoine et Systèmes d’informations ce concept presenterait plusieurs avantages

  • une économie globale de l’opération de l’ordre de 40 % par rapport à une construction traditionnelle,
  • une durée d’opération réduite de moitié, soit un gain de 18 mois,
  • une possibilité de transférer tout ou partie de l’ouvrage sur un autre site en cas d’évolution inversée des effectifs sur le secteur.

Lors de cette présentation, M. Lotfi Benkhélifa conseiller municipal PS, a vivement critiqué ce projet, et a déclaré :

Vous nous demandez aujourd’hui de voter une dépense de 3,6 millions d’euros pour installer des préfabriqués. 3,6 millions d’euros pour des algécos, c’est quand même cher…

En fait le montant des travaux valeur avril 2016 s’élève à 2 900 000 € dont il faut rajouter 700 000 € d’autres dépenses 

Voir la présentation de ce projet au conseil municipal du 09 mai 2016 → extension joliot curie

Le groupe scolaire Joliot-Curie mis en service en 2013 ne semble plus suffire et il a fallu prévoir l’installation provisoire de deux structures modulaires d’où le titre du journal Le Progrès en date du 02 septembre 2016 École Joliot-Curie : deux classes dans des préfabriqués (article en ligne pour les abonnés).

Selon la délibération du conseil municipal du 09 mai 2016 quatre classes modulaires devraient ouvrir en 2018 :

Les dernières études de prospective prévoient l’ouverture de 2 classes de maternelle et de 2 classes d’élémentaire d’ici 2018.

Comme précisé plus haut, d’autres villes ont choisi ce système de classes modulaires, pour ne pas dire préfabriquées. C’est le choix fait par la ville de Saint-Fons, qui a dû aussi faire face à une augmentation du nombre d’élèves suite au boom démographique lié aux nouvelles constructions immobilières. M. M’Hamed Farha, adjoint à l’éducation à la ville de Saint-Fons, a clairement dit dans Le Progrès

Nous n’avons pas les moyens de construire un nouveau groupe scolaire.

Je pense que le même problème se pose à Vénissieux, qui à mon avis n’a pas les moyens financiers pour construire un nouvel groupe scolaire ce qui fait dire à M. Benkhélifa lors de ce conseil municipal

Pouvez-vous nous confirmer que toutes les études ont bien été faites et qu’il ne serait pas plus rentable de construire une véritable nouvelle école, ou tout du moins une extension prévue pour durer..  Vous savez que gouverner c’est prévoir. Mais à lire cette délibération, nous avons un peu l’impression que vous ne prévoyez pas vraiment à long terme et que ce sont les vénissians qui en font les frais au travers de leurs impôts.

A t-il eu une réponse à ces interrogations ? Peut-être pourra t-il nous confirmer si Mme Le Maire a répondu au groupe des élus socialistes et républicains !!!

Ces classes modulaires sont-elles la meilleure solution, j’en sais rien, ce qui est certain, c’est qu’il fallait trouver un moyen d’accueillir correctement les enfants. L’avenir nous dira si la ville de Vénissieux a fait le bon choix, mais il est vrai que « gouverner c’est prévoir », mais il ne suffit pas non plus pour le groupe socialiste de faire des critiques, quelle aurait été leur décision, s’ils avaient été aux manettes de la ville ?.

Intervention des élus du groupe socialistes et républicains de Vénissieux → ICI

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.