Clip de rap : l’élu PCF accuse Activ’Fons

Selon Pierre Alain Millet, adjoint communiste à Vénissieux, le rappeur Y. L aurait été invité par l’association présidée par une conseillère municipale d’opposition, tout en rajoutant que celle-ci a été subventionnée par Yves Blein, député de la 14ème circonscription du Rhône.

M. Millet devrait dans un premier temps se renseigner puisque la conseillère municipale d’opposition de Saint-Fons, n’est pas la présidente mais secrétaire de l’association. De plus, elle a formellement démenti avoir invité le rappeur marseillais lors de son passage à St-Fons. Suite à l’attroupement, l’association a simplement encadré les jeunes afin d’éviter des dérapages comme ceux survenus aux Minguettes. 

Selon M. Millet, 200 adolescents remontant de St Fons auraient accompagné le rappeur à Vénissieux :

Plusieurs témoins confirment une manifestation de 200 adolescents remontant de Saint-Fons, et tous les témoignages sur place confirmaient que les jeunes excités par le tournage ne connaissaient même pas les lieux ! Ils ne sont donc pas venus tout seuls. 

C’est limite, s’il n’accusait pas les jeunes de Saint-Fons des événements survenus aux Minguettes

L’élu communiste s’en prend aussi au député Blein, qui serait proche de l’association Activ’Fons. Il est vrai que le député, lors de l’attribution de sa réserve parlementaire, avait subventionné l’association, est-ce une raison pour dire que celle-ci est proche du député. C’est un non sens, et M. Millet fait des raccourcis assez rapides. La conseillère de Saint-Fons n’est pas proche du mouvement En Marche et n’a pas non plus la carte du parti.

Si on raisonne comme l’élu communiste, on aurait bien aimé savoir à qui son ami ex député, M. Gerin, a distribué sa réserve parlementaire. La mairie subventionne des associations, et cela ne veut pas dire qu’elles sont proches du pouvoir en place.

M. Millet pense que tout cela est d’origine politique. Il est vrai que pour l’élu communiste vénissian, tout est politique, ou bien alors la majorité municipale a le sentiment que les élus de la majorité municipale ne sont plus en phase avec les vénissians et qu’un vent de colere et de changement est entrain de se lever a Vénissieux.

On finira bien par connaître la vérité sur ces événements puisqu’une enquête de police est en cours.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.