CNI : les chloramines ?

Depuis quelques jours vous avez tous vu sur les grands panneaux d’affichage de la ville, l’annonce de la ré-ouverture du Centre Nautique Intercommunal. Et même Le Progrès a en l’espace d’un mois fait deux articles sur le CNI

CNI ExterieurL’article annonce que depuis la ré-ouverture, le CNI a franchi la barre des 10 000 entrées. On ne peut que se réjouir de cette réouverture et du nombre d’entrée en si peu de temps puisque la piscine a été ouverte le 10 juillet 2015.

En tout cas, en lisant l’article j’ai appris un nouveau mot « chloramine« , et c’est pour éviter cette réaction chimique que le port du bonnet de bain est obligatoire. En fait pour être plus précis, les chloramines sont produites par l’action du chlore sur les matières azotées laissées par les baigneurs, et notamment lurée contenue dans la sueur. Mais lorsque la piscine est très chauffée (cas notamment des piscines pour bébés nageurs), la production de chloramines atteint un seuil qui irrite également les yeux, gratte la gorge, provoque des quintes de toux. Or ces substances très irritantes ont des effets sur la santé et peuvent entraîner des troubles oculaires, cutanés ou respiratoires (asthme, bronchite chronique).

L’explication est-elle suffisante puisque à la piscine des Minguettes, on n’a pas peur des chloramines puisque le bonnet de bain n’est pas obligatoire donc cette explication ne me suffit pas. De plus lAfsset (Agence Française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) fait une série de recommandations pour mieux protéger la santé des nageurs tout comme celle du personnel des piscines. D’abord, l’hygiène des baigneurs doit être revue.

Il faudrait que tout le monde prenne une douche savonnée avant de se baigner, estime ainsi le Dr Christine Lepourcelet-Talvard, médecin de la Fédération française de natation. Mais très peu le font.

Quelques règles sont simples à respecter : porter un bonnet de bain, passer dans les pédiluves (Le pédiluve est le dispositif qui permet de nettoyer les pieds nus) avant de rejoindre le bassin et bien sûr, éviter toute baignade en cas de maladie transmissible comme la gastro-entérite. En attendant que les mentalités changent, l’Afsset recommande une révision de la réglementation en instaurant un suivi de la qualité de l’air des bassins. (Source Santé-Figaro)

Si les chloramines sont nocives pour la santé et surtout pour les bébés nageurs, il serait temps que cette recommandation soit appliquée dans toutes les piscines, (bonnet de bain et douche) y compris à la piscine Auguste Delaune aux Minguettes.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.