Confinement : Michèle Picard demande des renforts à la préfète à la sécurité

Bon que dire, dès qu’il y a un problème de sécurité, Mme Picard, prend sa belle plume pour écrire aux autorités. Cette fois-ci, c’est dans le cadre du confinement, qu’elle a décidé d’interpeller Emmanuelle Dubet, préfète déléguée pour la défense et la sécurité afin d’obtenir « des renforts de Police nationale ou de forces de sécurité de l’État sur la Ville et ses quartiers. »

Heu, qu’entend t-elle par force de sécurité de l’Etat ? L’armée ?

A priori, le message vidéo qu’elle a diffusée sur son site internet, n’a pas suffit, puisque selon elle, un grand nombre de vénissians auraient fait « remonter leur exaspération face aux différents regroupements et comportements observés que la police municipale à elle seule ne peut traiter », tout en précisant que « des comportements mettant en danger la santé de tous par des rassemblements aux formes aussi diverses qu’illégales, sans compter la poursuite d’activités illicites et d’incivilités routières ». 

Si l’on en juge par son courrier, elle interpelle le ministre de l’Intérieur, qui avait déclaré que « 100 000 policiers et gendarmes, sont en cours de déploiement sur l’intégralité du territoire national », et que le compte n’y est pas !!!

Pourtant, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, pour la seule journée du dimanche 22 mars, 91 824 infractions pour non-respect du confinement ont été constatées. 22 574 verbalisations ont été dressées pour cette seule journée.

Et pour justifier sa demande, la maire communiste de Vénissieux, nous ressort une fois de plus son discours sur le fait que la sécurité est du domaine régalien :

« Le maintien de l’ordre reste en effet une compétence régalienne de l’État et la Ville de Vénissieux attend de lui des décisions fortes dans la période difficile que nous traversons. J’assure bien évidemment l’État de notre détermination pour collaborer avec la Police Nationale, comme cela a toujours été le cas. »

Michèle Picard (PCF) demande donc instamment d’autres policiers et force de sécurité de l’Etat :

« je vous demande instamment d’envoyer dans les meilleurs délais des renforts de Police Nationale ou de forces de sécurité de l’État sur la Ville et ses quartiers. »

Ce n’est pas faux, que certaines personnes ne respectent pas les consignes du confinement, mais depuis l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire, le gouvernement a autorisé les policiers municipaux à verbaliser, donc, j’attends de voir les forces de police municipale et nationale, venir dans certains quartiers et faire appliquer les mesures du confinement. D’ailleurs Mme le maire, en tant que première magistrate et officier de police judiciaire, pourrait, elle-même verbaliser les contrevenants.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.