Conseil Citoyen : Université populaire ?

Sur la page locale de Venissieux, Le Progrès a publié un article sur le Conseil Citoyen, une structure mise en place par la ville mais elle n’avait pas le choix c’est une obligation de la loi. Le Conseil Citoyen a été validée par la Préfecture. 

Mais pas d’inquiétude pour les conseils de quartier qui ont encore de beaux jours car à l’heure actuelle il n’est pas question de les supprimer. Depuis mars 2016 le Conseil Citoyen est en place et a suscité bien des critiques et même des démarches devant le Préfet et un recours au tribunal Administratif de Lyon.

Comme le dit l’article du Progrès « un casting contesté » mais sur la base de quoi. Le parti socialiste conteste ce Conseil Citoyen qui compte, selon l’élue de l’opposition pas moins de 9 personnes qui figuraient au comité de soutien de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, lors des élections municipales de 2015. 

Bien entendu, face à ces critiques, le maire de Vénissieux a réagi ainsi que l’élu au Grand Projet de Ville, Idir Boumertit (PG) qui a déclaré « qu’il n’y a aucune volonté de verrouillage ». Wouep comme dirait l’autre, mais on a quand même encore le droit de se poser certaines questions sur la constitution du Conseil Citoyen. Le tribunal Administratif, tranchera !!!

Mais franchement, savez-vous vraiment qu’un Conseil Citoyen existe ? La municipalité n’a fait aucune campagne d’information, et on le regrette, car je suis certain que les vénissians auraient aimé être plus informé. 

Bon, ceci dit, les membres de ce conseil, ont en projet une « Université Populaire » dont le but est de réunir des personnes pour dialoguer avec les habitants, faire des stages, des conférences autour de la citoyenneté, du droit, de la philosophie. Et re-Wouep comme dirait l’autre, et cela nous avance à quoi tout çà ? Autant faire des cafés débat !!! Ils veulent même faire venir un danseur, chouette, on va tous pouvoir danser la Zumba   :D  

Mais le but n’est pas qu’organiser des réunions de discussions, leur vocation est aussi d’impliquer les habitants sur les opérations de renouvellement Urbain sur la période 2015-2020, et c’est le moment de donner votre avis, car on est en plein dedans puisque plusieurs projets sont à l’étude. N’hésitez pas à franchir la porte des locaux situés dans la Maison du Projet sur l’avenue Jean Cagne.

Et le financement ? Et bien L’État contribue au financement des conseils citoyens, mais avec l’ensemble des partenaires. Les moyens alloués au fonctionnement du conseil citoyen, notamment la mise à disposition d’un local, doivent être prévus dans le cadre du contrat de ville. L’État local participe avec l’ensemble des autres partenaires au financement de cette instance. Ces choix sont négociés au niveau local avec les partenaires du contrat de ville.  Le financement de la formation des conseils citoyens est à prévoir dans l’enveloppe du contrat de ville allouée au conseil citoyen. Ces formations peuvent donc être financées par les crédits de la politique de la ville. Le Conseil Citoyen peut aussi revêtir la forme juridique d’une association, il peut faire appel à d’autres sources de financement de droit commun tel que le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA). (Source cget.gouv.fr)

Le Conseil Citoyen est composé du « Collège Habitants » constitué de :

  • Mme ALCARAZ Chrystelle, M.ALI Djaé, Mme AYAD Anissa, M. BARZASI Dominique, M.BASMA Hatim, Mme BRUNDU Christiane, M.BUXASSA Xavier, Mme CHIKH Fetiha, Mme DAHMANI Kheira, M.DUCHESNE Gilbert, M.GADOUM Akli, Mme GIBERT Gisèle, Mme GOMIS Cécile, M. GRIMONET SAINT ALBAN Christian, M. KHAMMASSI Béchir, M. LECOMTE André, Mme MAALI Karima, Mme NEZZAR Samira, M. THOMAS Jacques, Mme VINCENT Marie-Claude.

et du « Collège Acteurs Locaux » qui est composé de :

  • Centre Associatif BORIS VIAN (CABV), BIOFORCE, Association de gestion des centres sociaux des Minguettes, Espace PANDORA, Confédération Nationale du Logement (CNL), SACOVIV, ICF Habitat  Sud-Est Méditerranée, ALLIADE Habitat, Lyon Métropole Habitat, Grand Lyon Habitat, Pharmacie de la Rotonde, CASINO, CARSO LSEHL, CHARCO-NET.

On vous tiendra, bien évidemment, informé de la décision du Tribunal Administratif de Lyon.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. un vrai foutage de gueules
    y a même l ancienne directrice du journal expression qui était sur la liste de Picard
    13 qui etait sur le comité de soutient de picard 1 sur le comité de soutient de Gerin et certain sont communiste cgt etc etcc
    Certain sont employés de la mairie donc sous responsabilité de Picard
    bref foutage de gueules
  2. C est plutôt le conseil entre copains que le conseil citoyen. 14 membres sur 20 soutiennent le PCF Local il n y a aucune indépendance vis vis à de la mairie.
    LBK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.