Pauvreté : Girard sort « le carton rouge »

Après la publication par LyonCapitale de l’étude menée par le bureau d’étude Compas sur le taux de pauvreté dans les 100 plus grandes villes de France, Christophe Girard a publié un article sous le titre Vénissieux, championne de la pauvreté ! Carton ROUGE pour Mme Picard. Et sur un ton plus ou moins ironique, il pose trois questions :

  • A quoi est-ce dû ?
  • Au climat ?
  • A la position astrale ?

Pour répondre à ces trois questions, et en jouant avec les mots il en repose deux autres, que certains auront certainement compris :

  • A ce stade ne faut-il pas plutôt y voir le résultat d’une volonté ?
  • La volonté d’un système dépassé, inchangé depuis près de 90 ans ? 

Son article ne s’arrête pas là, puisqu’il dénonce cette :

cynique volonté de maintenir les gens dans la pauvreté, pour les contenir dans la révolte et ainsi assurer la pérennisation du vote révolutionnaire.

Il parle même « d’instrumentalisation de la pauvreté ». Selon lui, le fait de maintenir un taux record de logements sociaux, est une des causes de cette pauvreté. et se demande si le maire de Vénissieux :

se préoccupe-t-elle vraiment des pauvres qu’elle y entassera ?

A t-il tord ou raison, à vous de faire votre propre jugement sur la politique immobilière de la ville et de sa gestion, car pour M. Girard, il est grand temps :

de mettre à bas ce système pervers, afin de remplacer ce « logiciel » vicieux par une dynamique constructive, respectueuse des personnes, qui permette à chacun de sortir de cette misère entretenue, qui permette à chacun de se réaliser, de  déployé son réel potentiel. 

Et il pense à quoi, et bien il pense déjà aux élections municipales de 2020 alors que les gens ne savent même pas encore pour qui ils vont voter lors des élections législatives de 2017. En attendant, on ne sait toujours pas où M. Girard, se positionnera lors de ces proches élections. 

Et les autres membres de l’opposition du groupe de M. Girard, dont M. Iacovella (UDI), Mme Mertani (Modem), M. Djaidja (Société Civile), ils en pensent quoi ? et le PS ainsi que le FN, ils en pensent quoi de cette étude ? Et bien pour l’instant je n’ai vu aucune déclaration de ces opposants à la majorité municipale. D’ailleurs Mme Picard (PCF) n’a pas encore réagi à ce constat de la pauvreté à Vénissieux.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Tiens tiens est ce que Girard va jouer la carte de la lutte contre la pauvreté afin de rassembler et récolter le maximum de voies et espérer être élu ? Pas si sur car avec le taux d’abstention et la méfiance qu’on beaucoup de personnes envers lui sans oublier son manque d’ouverture d’esprit difficile pour lui d’être crédible . Et chut faut pas le dire comment peut il être sérieux sachant qu’il n’habite pas Venissieux.
  2. La pauvreté étant un constat dans ce classement, quelle conclusion veut en tirer Mr Girard? La ville est elle aussi justement victime de cette pauvreté puisqu elle doit et c est aussi son role chercher et mettre en oeuvre des solutions pour aider ses habitants en situation de pauvreté. Vénissieux ne créé pas de pauvreté mais la société pousse les pauvres à vivre dans ces villes. Evidemment les villes historiquement de droite ont peu de pauvres. C est normal ils leur font la chasse, pas ou peu de logements sociaux. On se souvient même des images des habitants du 16e manifestant contre des foyers d SDF ou de réfugier qui devaient être mis en place dans leur quartier. Peut être que Mr Girard veut qu on chasse de la ville les gens en situation de pauvreté? Nous serons moins humain et fraternelle mais on améliorait à coup sur notre classement. La droite défend un systeme économique qui permet la reussite d une minaurité au detriment d autres personnes qui parfois tombent dans la misère et apres ils en critiquent les conséquences. Assumez bordel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.