Ecole Charles Perrault : Une famille sans domicile

Jeudi 12 janvier en fin d’après midi, une quarantaine de personnes se sont mobilisées autour d’une famille monoparentale composée de deux enfants de 7 et 13 ans. Le plus jeune d’entre eux fréquente le groupe scolaire Charles Perrault, et le plus grand est collégien à Paul Eluard, d’où la mobilisation des parents et du personnel enseignant de ces deux établissements.

Comment cette famille s’est-elle retrouvée sans domicile, en cette période de grand froid, et qui s’annonce encore plus froide cette semaine. Que font les services sociaux ? Comment cela se fait-il que cette maman seule et ses deux enfants dormaient chaque nuit dans les halls d’immeuble et ceci depuis plusieurs jours ? Devant cette situation, la maman s’est confiée à la directrice de l’école élémentaire a suscité de vives émotions et la mobilisation s’est mise en place afin de trouver une solution assez rapidement.

Selon l’article du Progrès,

Dès mercredi, les enseignants ont mis la main à la poche pour offrir une nuit d’hôtel puis le petit déjeuner du lendemain, pris à l’école.

D’après ce que l’on a pu savoir, cette famille a dormi dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le groupe scolaire, et par solidarité certains enseignants sont restés avec eux. 

Mais ce qui est inquiétant c’est la réponse donné au corps enseignant par un des services de la mairie, et voici ce que rapporte le journal Le Progrès qui a interrogé les parents d’élèves, dans son édition du vendredi 13 janvier 2017

La mairie nous dit qu’elle ne peut rien faire et les services sociaux, eux, osent nous répondre qu’il y a plus de 500 enfants qui dorment dehors dans l’agglomération et que le cas de cette mère n’est pas prioritaire, que seuls les parents avec un enfant de moins de 3 ans le sont

Mais comment peut-on répondre de cette façon, moi je dirais tout simplement « shame on you ».

Face à cette mobilisation, Saliha Prudhomme-Latour (PCF) ajointe aux Politiques sociales, à la Lutte contre la grande pauvreté et aux Personnes âgées et Véronique Callut (PCF) adjointe à l’Education et à l’Enfance et Jeunesse se sont bien évidemment rendues devant l’école pour déclarer :

Entreprendre tout ce qu’il est possible pour appuyer les démarches en faveur de cette famille.

Et voici la phrase qui tue prononcée par Véronique Callut :

Néanmoins ce dossier ne relève pas des compétences de la ville, mais des services sociaux. Dans tous les cas nous n’avons aucun logement vacant permettant d’offrir une solution

Donc enfant plus de 3 ans, pas de solution, et dossier ne relevant pas des services sociaux, alors je me demande bien à quoi sert le CCAS (Service Communal d’Action Sociale).

Donc cette famille doit se contenter de cette réponse et passer une fois de plus la nuit dehors. Que serait-elle devenue sans la mobilisation des parents et du corps enseignant ? Il faut aussi souligner la mobilisation des parents d’élèves du collège Paul Eluard qui font le maximum afin d’effectuer les démarches pour trouver une solution. Il est hors de question que cette famille vivent dans ces conditions, surtout avec l’annonce du froid pour les jours qui viennent. Il faut aussi une mobilisation pour permettre à cette maman et ses deux fils de pouvoir se nourrir convenablement. La cuisine centrale ne peut-elle pas offrir les repas ? D’après les infos recueillies auprès d’un parent d’élèves, cette famille passera le week-end dans le groupe scolaire.

Selon le conseiller municipal du groupe des élus socialistes républicains, il y aurait des logements vides des instituteurs de l’école du Charréard, si c’est vraiment le cas, pourquoi ne pas les réquisitionner ?

Il est quand même incroyable que dans cette affaire, la maire ne se soit pas déplacée par solidarité et réconforter la famille, cela aurait été un geste fort de la première magistrate de la ville. 

Ce que l’on sait aujoud’hui, il semblerait que le dossier de la maman devrait passer à la préfecture ce mardi 17 janvier 2017 et une solution devrait être trouvée. En attendant, une nouvelle mobilisation a eu lieu le vendredi 13 janvier.

J’ai par contre appris aussi qu’il existerait une situation similaire ou un couple et leurs deux enfants (5 et 8 ans) ont dormi plusieurs nuits dans leur voiture. Ils sont hébergés jusqu’à lundi matin et si aucune solution n’est trouvée pour lundi soir une action de mobilisation sera sûrement menée. D’après ce que j’ai pu savoir, le papa travaille. Heureusement pour ce week-end, ils seront au chaud surtout que MétéoFrance annonce une chute des températures. 

 

 

 

L'info c'est le partage !.

4 Commentaires

  1. En tout Jocelyne cette famille et les venissians ont pu constater l inhumanité de Michèle Picard et sa majorité. Heureusement que les instituteurs et les parents d élèves se sont mobilisés et ne comptent pas sur vos amis de la mairie pour agir. Cette famille n est pas communiste, elle ne vote pas, donc pas intéressant pour votre busenes électorale
  2. Expulsions locatives, familles à la rue, travailleurs qui dorment dans leur voiture, accueil dérisoire des réfugiés (on a de l’argent pour bombarder leur pays mais on en n’aurait pas pour les accueillir), état d’urgence, tous fichés. Le pays des « Droits de l’Homme » va décidément bien mal. Le système capitaliste tant vanté par certains laisse pas mal de personnes sur le bord de la route.

    Avec le grand froid qui arrive des mesures exceptionnelles doivent être prises par les pouvoirs publics. Ce sont des prérogatives de la préfecture, le préfet doit réquisitionner de nouveaux lieux pour parer à l’urgence, la ville si conformera. Et ensuite il faudra trouver des solutions pour le long terme, on ne peut pas gérer de tel cas au jour le jour avec les moyens du bord. Il faut prendre le problème à bras le corps et mettre une vraie politique au niveau de l’Etat pour lutter contre le mal logement en France.

    Tout mon courage à cette famille en espérant qu’une solution pérenne leur soit trouvée rapidement.

  3. Il faut s attaquer à la source du problème. Esperons qu un jour on arretera d expulser les gens sans avoir de solution pour les reloger. Mais pour cela il faudra une loi. Dommage que les amis de Mr LBK qui sont au pouvoir depuis 5 ans n ont rien fait de ce coté là, ni sur la contruction de logement sociaux. Le moratoire sur les expulsions qui était soutenu par les socialistes avant qu ils n accedent au pouvoir n a jamais été dans leur agenda. Esperons que la ville permette à cette famille de squatter au moins cet ecole tant qu il n y a pas de solution. La pref va statuer mardi? Et ils font quoi en attendant, c est honteux qu il n y ait pas de service d urgence. Encore une fois on demande aux villes de gerer ces cas qui ne sont pas de leur ressort normalement. Heureusement que la solidarité est là pour que cette famille ne se sente pas seule. Courage à eux.
  4. Avec Anne Anne-Cécile Groleas nous avons été interpellé en fin d aprèm midi par 4 mère de famille sur la situation de cette dame et ses 2 enfants dont un opéré du coeur récemment. Nous avons accueilli en mairie cette délégation et dés que Michèle Picard à été informé que nous discutions avec les parents d élèves elle a fait immédiatement fait intervenir son directeur général qui fait office aussi de chef de cabinet. Ce monsieur nous a fait savoir qu’il ne recevrait pas les élus de l opposition et que la solution pour la famille sans logement c était de rester dans l école tout le weekend. Michèle Picard refuse de payer 2 nuits d hôtel où d accueillir cette famille dans un des nombreux logement vides des instituteurs. Voilà la politique des communistes de Vénissieux et de leur majorité. Sectaires et sans cœur…C est une honte qu une mairie de gauche qui donne des leçons agisse avec autant de mépris envers les plus fragiles….Quand au comportement du directeur qui refuse de nous recevoir , suite à une commande politique, ce n est ni plus ni moins que le reflet d une haine d un mépris et d un sectarisme exacerbé de Michèle et sa majorité toujours disciplinée et surtout silencieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.