Explosion de l’usine BlueStar à Saint Fons : les familles indemnisées

Le 28 juin 2016, des explosions ont été vues et entendues dans l’enceinte de Bluestar Silicones. L’origine de cette incendie est liée à des produits inflammables, de type solvant et résine de silicone, qui ont pris dans un entrepôt de 600 m². Mais selon Le Parisien le feu aurait pris dans un bâtiment de stockage de 2500 m2 abritant une centaine de tonnes de produits inflammables, notamment de la résine de silicone conditionnée en fûts.

L’incendie s’était déclenché le matin dans cette usine est implantée dans la vallée de la chimie et classée Seveso parce qu’elle possède des produits dangereux, le jour de l’incendie, la Préfecture avait déclenché le plan particulier d’intervention.

Malheureusement le corps carbonisé d’un jeune homme de 25 ans, opérateur logistique sous-traitant. sera finalement retrouvé, et la famille a du attendre près de deux semaines afin de confirmer son identité par des analyses ADN.

L’affaire passait au tribunal le 15 juin 2018, et a condamné l’entreprise de Khalil Abed, GT Logistics, à 100 000 euros d’amende et Elkem Silicones, le nouveau nom de Bluestar, à 50 000 euros d’amende. Quant à la veuve de Khalil Abed et le reste de la fratrie de la victime, leur cas sera étudié début septembre. Selon l’article de LyonMag :

Une partie de la famille, son frère et ses parents, ont perçu 70 000 euros de dommages et intérêts. Une somme qu’ils comptent envoyer en Algérie pour aider les plus démunis. (LyonMag)

Le tribunal a jugé que c’est suite à une série de défaut que le jeune homme aurait perdu la vie. L’épouse du jeune homme a déclaré au Progrès que sa famille a été détruite : 

Lire l’intégralité de l’article → Mort dans l’explosion de Saint-Fons : les entreprises condamnées, la famille indemnisée

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.