Fêtes Escales : lancement de la 20ème édition et des discours

C’est parti pour le programme de la vingtième édition des Fêtes Escales, et comme le lancement s’est déroulé dans les locaux de Bizarre !, où Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux a fait, pour ne pas changer, un long discours, suivi de M. Braïki, adjoint aux finances et à la culture qui n’a pas cessé de remercier Mme Picard, de lui avoir confié cette délégation. Bien entendu on a aussi eu droit à un discours du directeur du festival.

Selon des personnes présentes, pas plus d’une quarantaine de personnes se sont déplacées pour assister à la présente de cette 20ème édition, pour écouter les différents intervenants et assister au concert de Electric Mamba qui seront aussi présent sur la scène des Fêtes Escales. Mais revenons sur le discours du maire, qui nous rappelle que 20 ans c’est le bel âge et qui selon elle attire entre 7 à 9 000 spectateurs. Ah qu’ils sont loin nos vingt ans – lol –

20 ans, c’est le bel âge, a-t-on l’habitude de dire. Alors oui, notre Ville peut être fière d’avoir fait, et vu grandir, son festival d’été, le festival Fêtes Escales

Pour nous dire que ce festival a une grande importance dans la région lyonnaise, elle nous rappelle les artistes qui sont passés sur la scène, Kerry James, de Zebda, de Rokia Traoré, de la Grande Sophie, d’Olivia Ruiz, d’Idir, des Têtes Raides, pour ne citer qu’eux. Heu, il faut dire que c’était la belle époque, et que depuis quelques années le programme, n’est à mon goût pas au top. Mais cette année semble différente puisque même sans grosse tête d’affiche, on aura droit à de la musique africaine, colombiennes, et raï avec le groupe Raïni Raï et que tenait à la rappeler Michèle Picard

les lignes musicales restent orientées sur la chanson et les musiques du monde, avec cette année, des soirées thématisées autour de l’Afrique, de l’Amérique du Sud, de l’Algérie et du Maghreb.

Heu, aux dernières nouvelles, l’Algérie, fait partie du Maghreb – lol –

Et bien entendu, on a eu droit à un discours politique, puisque le maire de Vénissieux, nous le rappelle à chaque fois, qu’il faut combattre les politiques d’austérité :

Un combat contre les politiques d’austérité, qui frappent de plein fouet et de plus en plus gravement, les collectivités locales et le monde associatif. Le résultat est dramatique : plus de 170 manifestations culturelles, sur l’ensemble de notre territoire, ont disparu depuis 2015, dont de nombreux festivals de musique.

Et comme disait la chanson de France Gall « Résiste », Michèle Picard, nous lance le slogan « Créer, c’est résister, et résister, c’est créer ». Wouah, j’en suis tout ému !!! C’est trop beau, sniff.

Bref, dans tout çà, on aimerait bien connaître le coût de cette 20ème édition et comme par hasard, aucun journal local n’en parle, il serait quand même intéressant par transparence de connaître le montant total de cette manifestation. 

Ah j’oubliais, le 15 juillet, place au cirque puisque la compagnie Virevolt, qui participe au défilé vénissian de la Biennale de la danse, nous montrera dès 16h30 le monde du cirque version montrera ce que sont les arts du cirque dès 16h30 avec cordages, mât(s) chinois ou jonglage… Faut rappeler que l’association Virevolt, qui à ma connaissance n’est pas de Vénissieux a bénéficié pour l’année 2018 d’une subvention de 30 000 euros.

Plus d’infos sur le programme de la 20ème édition des Fêtes Escales sur le site officiel de la ville de Vénissieux

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.