Gérin au secours de Picard

On a comme l’impression que notre maire a toujours besoin de son mentor pour venir à son aide. Et cette fois, c’est encore dans les pages du Progrès que André Gerin, ex élu communiste, prend parti pour Michèle Picard, comme si une page entière de ce journal n’a pas suffit à Michèle Picard, actuelle maire communiste de Vénissieux qui donnait des explications sur le fait de savoir si elle réside ou pas à Vénissieux. D’ailleurs on ne sait toujours pas si elle habite à Vénissieux puisqu’elle a déclaré qu’elle avait un appartement et qu’elle le loue.

Pour l’ancien député et maire communiste, savoir si Mme Michèle Picard, demeure ou pas à Vénissieux, c’est soulever un un faux problème et ce n’est pas sérieux. Ah bon, donc, une maire qui apprécie si bien sa ville, et qui déclare à tout va que la majorité actuelle fait du bon travail, que la ville est bien gérée, etc etc, ne demeurerait pas dans sa commune. Heu j’pense que les vénissians aimeraient que la première magistrate, réside dans la ville qu’elle dirige, c’est la moindre des choses. 

Selon André Gerin, dit Dédé, cette polémique sert à alimenter le débat politique et éviter d’aborder les questions de fond. Là aussi, M Gerin, fait fausse route, et on constate qu’il n’est pas présent aux conseils municipaux ou les questions de fond sont effectivement aborder par les élus de l’opposition. 

Et une fois de plus, comme la plupart des politiques qui se sentent visés, l’ex député maire communiste attaque les publications des réseaux sociaux, qui selon lui utilise des méthodes de voyous pour attaquer une femme qu’on tente d’abattre. Là aussi, M Gerin, se trompe, car si la ville était dirigée pas un homme, la critique de la politique de la ville aurait été la même. Donc trouver l’excuse que notre maire est une femme, et que l’attaque est plus facile, il se trompe énormément. 

Pour terminer l’ex élu communiste, nous fait un petit rappel historique pour préciser que Vénissieux est dirigé par des communistes depuis 1935, Wouah, et ben il serait peut-être temps que cela change, et que les vénissians prennent en main le choix d’une nouvelle politique, mais pour cela il faut se déplacer dans les urnes, et çà c’est pas gagné pour un certain nombre d’habitants.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.