Gilets jaunes Vénissieux : acte 1

Le rassemblement a bien eu lieu au rond-point de Herriot-Cagne, et ceci sans violence, ni perturbation des transports en commun. Malgré la faible participation des vénissians, une équipe de France3 TV, un journaliste du Progrès et d’Expressions se sont déplacés, espérant peut-être voir plus de monde.

Cet acte 1 est, selon M. Kessi, le début d’une mobilisation, qui sera certainement renouvelé samedi prochain, mais à ce jour on ne connait pas encore les modalités de ce prochain rassemblement.

On peut aussi se demander pourquoi, les élus de la France Insoumise qui sont totalement solidaires avec les gilets jaunes, ne se sont pas déplacés pour soutenir ceux de Vénissieux. Au moment voulu, il faudra bien qu’ils nous expliquent leur absence de solidarité, alors que M. Kessi a confirmer avoir envoyé une invitation, via Messenger, à M. Boumertit, adjoint à la mairie de Vénissieux.

Ne parlons pas des communistes vénissians, qu’ils soient élus ou simple adhérent, ils n’ont semble t-il pas trouver nécessaire de venir faire un tour par solidarité. Ils ne connaissent peut-être pas le rond-point des rues Herriot-Cagne. 

Les conducteurs (trices) qui passaient par là, ont bien évidemment apporté leur soutien mais on ne comprend pas la faible participation. On peut se poser des questions sur l’absence ou le manque de visibilité des personnes habitants les quartiers populaires alors que les revendications des gilets jaunes est la même pour tous, et qui concerne avant tout le pouvoir d’achat.

Malgré la faible participation, on peut noter la présence de personnes extérieur à Vénissieux, comme cet homme qui appris via internet l’organisation de ce rassemblement à Vénissieux et qui a tenu à y participer par solidarité.

On a comme l’impression que les quartiers sont complètement isolés, d’ailleurs il y a un article très intéressant à ce sujet sur le site de Slate  → Les «gilets jaunes» vus par les quartiers populaires

Pourtant il est temps que les habitants des quartiers populaires rallient le mouvement et se mobilisent car ils sont tout autant concernés par les revendications des gilets jaunes comme l’explique le comité Adama qui appelait à rejoindre les manifestations des gilets jaunes. Youcef Brakni, membre de ce collectif, explique la nécessite d’une mobilisation des quartiers populaires ce samedi 8 décembre. (Source StreetPress → « Pourquoi les quartiers populaires doivent manifester avec les gilets jaunes »

[wpdevart_youtube]pDarNEpYDvE[/wpdevart_youtube]

Selon l’organisateur de cet acte 1 à Vénissieux, le second acte 2 aura bien lieu à Vénissieux, l’endroit à ce jour n’est pas encore connue, mais il est fort probable que ce sera toujours à ce rond-point

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.