Girard contre les repas avec ou sans viandes

Et bien là, on peut dire que M. Christophe Girard (Divers droite) est plutôt en accord avec Mme Picard, maire communiste de Vénissieux. On a l’impression que celui qui critique la gestion et la politique de la municipalité, et le communisme en général, se retrouve être du même côté du maire de Vénissieux concernant les repas avec sans ou sans viandes.

Je suis sur que le père Charre, curé de Vénissieux ne s’attendait pas à tant d’articles de journaux sur sa déclaration et la proposition de faire en sorte que la Commission Laïcité et Vivre Ensemble se saisisse de la question des menus dans les cantines.

Rappel : le curé de Vénissieux avait pris position pour les repas avec ou sans viandes en optant pour un argument écologique.

Mais M. Girard, ne le voit pas d’un très bon œil, en déclarant au Progrès

Faire mine de parler d’écologie, d’équilibre alimentaire alors que l’on sait qu’il s’agit d’une revendication communautaire …

Il parle même de demande communautarisme et d’Islam politique, ce qui est bien évidemment contesté par M. Benkhélifa qui a écrit sur sa page FaceBook.

La réaction violente de Christophe Girard est illogique et incompréhensible. Illogique car il affirme que la demande de double menu est une revendication religieuse mais refuse de soutenir notre demande de la voir discutée en commission laïcité. Illogique aussi car il soutient que ces doubles menus accentueraient la différenciation alors que c’est la situation actuelle qui conduit des milliers d’enfants à ne pas déjeuner ensemble.

lbk_menusansviandes

On se souvient que lors du premier débat organisé par Le Progrès, pour les élections municipales de 2015, à la question faut-il des repas sans viande à la cantine ? : 

  • M Girard (Divers droite) n’a pas voulu répondre
  • Mme Picard (PCF) a répondu par NON
  • M. BenKhelifa (PS) c’était un OUI
  • JP Tardy (LO) c’est NON
  • D. Monchau (FN) c’est OUI mais le candidat frontiste a rajouté « avec ou sans viande cela me gêne pas tant que ce n’est pas hallal »,

A titre personnel, je ne suis pas surpris par la réponse de M. Girard, sans vraiment d’étiquette politique, qui se dit représenter la droite à Vénissieux, mais dans le passé, ex Villieriste. Certains membres de son groupe sont à mon avis en désaccord avec lui et à ce titre je ne vois pas de quelle manière il pourrait y rester. Ne serait-il pas temps pour eux de se désolidarisé avec le représentant divers droite vénissiane.

Alors que dans plusieurs villes de France et de Navarre, les repas avec ou sans viandes ne posent aucun problème, à Vénissieux, il a suffit, que le curé de Vénissieux fasse une déclaration dans Le Progrès pour en faire la une du journal local t suscité quelques polémiques, que ce soit au niveau politique ou dans les réseaux sociaux. Mme Picard, n’a, à ce jour,  pas encore donné son avis sur les propos du curé de Vénissieux.

Rappelons à nos politiques et aux détracteurs des repas avec ou sans viandes, les propositions de la commission Stasi présidée par Bernard Stasi (médiateur de la République de 1998 à 2004) composée de 20 membres. Cette commission de réflexion sur l’application du principe de laïcité a été mise en place le par Jacques Chirac, président de la République et à rendu ses conclusions le .

Voici quelques unes des propositions

  • Adopter solennellement une Charte de la laïcité qui serait remise à différentes occasions.
  • École :
    • Faire respecter strictement les règles d’obligation scolaire et le contenu des programmes.
    • Mieux assurer l’enseignement du fait religieux.
    • Rendre possible l’accès à l’école publique dans toutes les communes.
    • En Alsace-Moselle, inclure l’islam au titre des enseignements religieux proposés et laisser ouvert le choix de suivre ou non un enseignement religieux.
    • Légiférer pour que l’espace scolaire reste un lieu de liberté et d’émancipation, en interdisant les tenues et signes manifestant une appartenance religieuse ou politique — les établissements privés pouvant adopter, s’ils le souhaitent, des règles équivalentes à celles des établissements d’enseignement public ; ces propositions inspireront les termes de la loi sur les signes religieux dans les écoles publiques du .
    • Faire des fêtes religieuses de Kippour et de lAïd el-Kebir des jours fériés dans toutes les écoles de la République.
    • Créer une École nationale d’études islamiques.
  • Établissements publics :
    • Inviter les administrations à prévoir des mets de substitution dans les cantines publiques.
    • Affirmer le strict respect du principe de neutralité par tous les agents publics.
    • Recruter des aumôniers musulmans dans l’armée et dans les prisons.
    • Compléter la loi hospitalière pour rappeler aux usagers leurs obligations, notamment l’interdiction de récuser du personnel soignant.
    • Créer une disposition législative rappelant l’exigence de mixité dans les lieux publics, notamment les équipements publics sportifs.
  • Donner aux courants libre-penseurs et aux humanistes rationalistes un accès équitable aux émissions télévisées de service public.

 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. mon cricri qui se lache et qui va plus loin que le FN et les communistes reuni
    Suis à la limite content que ca soit les cocos qui gagné parceque avec un type comme lui, la chasse aux musulmans aurait pu etre ouverte
    Par contre faut m expliquer ce que foutent encore les nasser et houria en sa compagnie,
    Tu me laisse trente seconde à coté de lui, je lui passe son eloction catastrophique en 30 secondes
    Franchement si c etait pour dire ca fallait rester avec de villier et remonter à caluire rapidement
  2. Mon père était végétarien par conviction écologique. Il n’y avait là rien de religieux. Lorsqu’il a été en maison de retraite, ce fut très dur pour lui et pour nous, de faire valoir cette revendication. Nous n’avons pas trouvé beaucoup de compréhension.
    Il faut réduire notre consommation de protéines animales dont l’obtention utilise plus d’énergie que pour les protéines végétales.Je suis donc totalement d’accord avec le père Charre.
    Nos politiciens qui refusent les repas sans viande, au nom de la laïcité, font simplement preuve d’obscurantisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.