Guy Créquie « l’homme dont on ne parle pas »

Guy CréquiQui est Guy Créquie ? Poète, chanteur, un militant dans les domaines de la paix, de l’humanité, des arts culturels et écrivain, de 24 ouvrages publiés : 12 essais de société et 10 recueils poétiques.

Sa première publication date de 1981. Après 16 années de vie syndicale intense comme dirigeant interprofessionnel, il a terminé sa carrière comme consultant en ressources humaines au sein des Industries électriques, nucléaires et gazières. Détaché à temps partiel dans une Fondation, il a formé 350 enseignants de l’agglomération lyonnaise sur des problématiques de société, dont celle des violences urbaines.

De 1985 à 1995, il a pris une part active comme correspondant régional du syndicat des écrivains de langue française et a apporté sa contribution aux actions pour la reconnaissance du statut social de l’écrivain..

guy crequiEn 2009, il a édité récemment un essai intitulé : « la révolution de l’esprit (pour l’humanisme en action) et a publié en août 2009 un essai poétique, (sorte de testament de sa pensée) appelé : Paroles poétiques à nos successeurs. Prochainement, va étre édité un important essai rédigé après le 60 ème anniversaire de la déclaration universelle et intitulé « réconcilier les droits et les devoirs (pour l’avenir de l’humanité) » préfacé par Yves LOPEZ, le Président de la fédération française des clubs UNESCO. De même les Editions Universitaires européennes ont publié en 2010, son essai philosophique préfacé par Ernesto KAHAN, prix Nobel de la paix en 1985 comme représentant de l’Association mondiale des médecins pour la prévention des risques nucléaires. Le titre est : « Philosophie et autonomie citoyenne de pensée = quelle relation ?

D’après les informations qu’il nous a fourni, il possèderait plusieurs diplômes et reconnaissance de différentes organisations

  • Lauréat de l’Académie Européenne des arts en Belgique en 2001
  • Titulaire de la médaille d’or de la société académique : « Arts-Sciences-Lettres » couronnée par l’Académie française
  • Titulaire de la médaille de vermeil de la société académique : « Arts-Sciences-Lettres » couronnée par l’Académie française,
  • Titulaire du diplôme de médaille de vermeil de la société d’encouragement aux arts et aux lettres,
  • Titulaire du diplôme de médaille de vermeil de l’Académie internationale de Lutèce
  • Docteur Honoris Causa de l’Académie mondiale de la culture et des arts en 2002
  • Représentant français au sein d’IFLAC (forum mondial de la littérature et de l’art pour la paix.)
  • Correspondant régional en Europe des écrivains du continent latino-américain depuis l’année 2010.
  • J’ai reçu, depuis février 2011, l’admission au sein de l’Association mondiale des écrivains et artistes.
  • Le dictionnaire mondial des 2000 intellectuels du XXI ème siècle édité à Cambridge m’a accueilli en son sein pour sa version 2011
  • L’organisation internationale récente : Nations Unies des lettres me propose d’être son Président honorifique.

C’est toujours difficile de se faire connaître, de parler de soi, surtout lorsque les journaux locaux et les élus de la ville n’en parlent pas………..

Alors je l’ai contacté pour avoir des informations sur son parcours et ses relations avec la ville en lui posant la simple question : pourquoi n’ai je jamais lu un article ou entendu parler de vous ? Il m’a répondu par un texte que vous pouvez lire ci-dessous.

Un Vénissian qui a proposé de mettre ses compétence au service des vénissians s’adresse en direct à celles-ci et ceux-ci : Je réside à Vénissieux depuis 1971. J’ai été durant 16 années de 1968 à 1985, dirigeant syndical  interprofessionnel dans le Rhône. Poète, écrivain observateur social et chanteur, auteur de 24 ouvrages publiés, spécialiste du dialogue avec les représentants des grandes religions universelles de 1978 à1987, j’ai proposé à la ville, ses élus, de mettre mes compétences à leur service.

Messager individuel de la culture de la paix  de l’UNESCO depuis 2000, lauréat des Académies : nationale, européenne et mondiale de la culture et des arts, cependant, vous n’entendez pas parler de moi dans la presse locale.

Ayant formé 350 enseignants de l’agglomération lyonnaise pour le compte d’une Fondation entre 1991 et 2002, j’ai moi-même eut des échanges ou suivi des formations avec : un médiateur de la République, dirigeant un cabinet de consultants, avec Charles ROJZMAN, le célèbre thérapeute social, avec le Professeur norvégien Johan GALTUNG, l’un des pionniers au niveau mondial  de l’étude de la recherche pour la paix et Vénissieux se présente comme ville de paix. J’ai proposé mes compétences à la ville.

Reçu par le député Maire André GERIN au début des années 90, il n’y eut pas de suite ! Il y a approximativement 5 ans, j’ai proposé une rencontre à l’adjointe à la culture : Madame Yolande PEYTAVIN = laquelle a refusé de me recevoir ! Je m’en suis étonné auprès de Madame Michèle PICARD, Maire de la ville, ayant reçu la reconnaissance vénissiane en 2004 ! Celle-ci m’a répondu en m’indiquant que j’étais une personnalité de la ville, mais que celle-ci avait sa politique !

Mais quelle politique : que celle du refus d’utiliser des compétences reconnues à l’extérieur, ceci,  dans une ville qui connaît nombre de préoccupations sociales et sociétales ?

Avant, à 72 ans, de me retirer définitivement de la vie sociale et publique, je lance ce dernier appel : Si mes compétences peuvent être utiles à des élus, éducateurs, centres sociaux, associations ou syndicats = contactez-moi. Cordialement.

Effectivement on se demande bien pourquoi ce silence de la part de notre première magistrate et de ses élus. Le nouveau adjoint à la culture M. Braiki aura peut-être la volonté de le rencontrer afin d’envisager une collaboration avec M. Créquie.

L'info c'est le partage !.

7 Commentaires

  1. Ravie et triste à la fois de découvrir ce talent qui ne demandait qu à aider la ville ! Très beau parcours ! Il faut faire quelque chose pour cet artiste poète militant et philosophe !
  2. super on à un genie à venissieux mais il prefere s’appuyer sur des cancres
    maintenant faut pas s’etonner
  3. Merci Abelhadi pour cet article
    Enfin nous avons à Vénissieux, un écrivain, chanteur, militant infatiguable de la paix, honnoré par des pays étrangers et rien en France, rien a la métropole, rien a Venisiieux
    J’én appelle à notre Sénateur Maire Gérard Collomb et à notre Député Maire Yves Blein
    Quand je pense à tous les chanteurs, acteurs qui ont la médaille d’honneur, je crois que Guy peut y prétendre
    Enfin au moins :
    Une reconnaissance au niveau de la métropole et au niveau Vénissian seraient les bien venues
    Je comptes sur vous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.