Idir Boumertit et le plan Borloo

Ben tiens donc, après l’interview de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, c’est au tour de M. Boumertit (PG), adjoint à l’insertion et au Grand Projet de Ville (GPV) de nous donner son avis sur le discours du chef de l’Etat, concernant le plan pour les banlieues. 

Qui sera le prochain adjoint à s’exprimer sur ce sujet, peut-être M. Benmabrouk (société civile) adjoint à l’emploi et aux commerces. Suite au prochain épisode dans Expressions -lol-

Bref, comme Michèle Picard, M. Boumertit, qui s’exprime rarement sur les autres sujets, l’adjoint à l’insertion, nous sort un discours sur les choix fiscaux du gouvernement Macron. Certes, il n’a peut-être pas tout à fait tord, mais la critique est toujours facile, mais un élu ne doit-il pas argumenter ses propos en apportant des contre propositions, même si on sait qu’elles ne seront pas reprises par le gouvernement actuel. Tiens et si on parlait argent, quel est le montant alloué par la ville de Vénissieux pour gérer sa délégation sur l’Insertion ? 

En tout cas, ni le maire, ni son adjoint n’apportent vraiment de solutions, de plus s’est-il vraiment impliqué dans la vie des quartiers ? lui qui est aussi l’adjoint au Grand Projet de Ville.

Tout comme Mme le maire, on l’a rarement vu dans les quartiers venir discuter avec ces jeunes de banlieues. Certes vous allez me dire que par sa délégation sur l’insertion il est amené à rencontrer un certain nombre de jeunes, mais cela suffit-il pour connaître vraiment les problématiques que rencontrent les habitants de ces quartiers qui semblent bien désorientés face à tous ses discours politiques.

Ce qui est toutefois assez comique, se trouve dans le titre de l’article « Pour Idir Boumertit, « le plan Borloo accouche d’une souris », alors que l’on ne trouve aucune trace du mot « souris » dans le corps de l’article – Lol –

Tous ces politiques me fatigue, qu’ils soient de droite, de gauche ou de tartempion. Même Marine Le Pen s’engouffre dans ces histoires de plan « Banlieues » puisque son parti a pondu des « mesures indispensables au retour de la République dans tous les territoires » et qui consiste en 39 actions ultra-sécuritaires (Le Point)

J’espère que nos journalistes locaux indépendants et objectifs auront l’idée d’interviewer les élus de l’opposition et le député de la 14ème circonscription.

En attendant, la vie dans les quartiers ne s’améliorent pas, les conditions d’insécurité et d’incivilité ne sont pas à la baisse, bien au contraire, et les habitants n’espèrent plus grand chose d’un énième plan, alors que les politiques et technocrates qui pour la grande majorité n’habitent pas ces quartiers délaissés de la République, ne cesse de croire qu’ils ont des solutions à tout sans concertation avec les personnes qui oeuvrent sur le terrain.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.