Indemnités des élus Métropole : les chiffres

Ce dimanche un élu EELV m’a reproché de ne pas vérifier mes informations concernant l’indemnité des élus de la Métropole. Soit, cela m’a intrigué et fait quelques recherches. 

Rue89 a publié un article en date du 1 er février 2015 dont le titre est « Indemnités des élus de la Métropole de Lyon, scandaleuses ou très justes ? »

Au regard de la charge de travail supplémentaire induite par les nouveaux dossiers de la Métropole (liés aux nouvelles compétences sociales). Gérard Collomb a donc proposé parmi une longue liste de délibérations la fixation des indemnités des élus, correspondant à des augmentations individuelles. Lors du conseil métropolitain du lundi 26 janvier 2015, les élus ont validé le montant des indemnités des 165 membres de la Métropole.
Lire l’article de Rue89 du 27 janvier 2015

L’argument de la charge de travail tient-il la route ? D’après certains élus oui.  Pierre Hémon, conseiller métropolitain EELV et appartenant à un groupe politique qui a voté cette délibération, nous l’a expliqué dans un échange public sur un réseau social :

« Le travail, le nombre de dossiers augmente de 30 à 50%. Soit on est un riche rentier et un héritier fortuné et tout va bien. Sinon cela veut dire diminuer son temps de travail professionnel pour compenser. »

La justification donnée par Thérèse Rabatel (du groupe Métropole Gauche solidaire), rapportée par le Progrès, en a estomaqué plus d’un :

« Si on n’indemnise pas correctement les élus, on provoque le cumul des mandats

Un riverain de Rue89Lyon notait, non sans une pointe d’ironie, que si les agents de Pôle Emploi voient la masse de leurs dossiers augmenter de 30%, sans personnel supplémentaire, ils ne sont en aucun cas davantage rémunérés.

Bref, revenons sur ces fameuses indemnités des élus de la Métropole.
Un conseiller métropolitain recevra une indemnité mensuelle brute de 1312 euros
Les membres de la commission permanente recevront une indemnité brute de 2444 euros
Le président PS Gérard Collomb touchera 4889 euros
Source Rue89

Donc les ex conseillers Métropolitain : Michèle Picard (PCF) – Yolande Peytavin (PCF) – Pierre Alain Millet (PCF) – Marie-Christine Burricand (PCF) et Gilles Roustan (EELV) – Christophe Girard (Divers Droite) percevaient chacun une indemnité de 1 312 €uros brut. Quant à Mr Rivalta ex conseiller métropolitain et ex membre de la commission permanente, il percevait une indemnité de 2 444 €uros brut

Nos ex-conseillers de la Métropole Lyon

 PCF
PCF metropole

EELV
roustan

Divers Droite
girard

PS
rivalta

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Et pendant ce temps, on supprime aux agents des droits à congés, on supprime des postes de catégorie c (les agents en bas de l’échelle) et on alourdit la charge de travail des agents en poste.
    A la métropole c’est travailler plus pour gagner plus pour les élus et travailler pour gagner moins pour les agents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.