La fibre à Vénissieux : c’est pas pour demain ?

Il y a quelques jours j’avais écrit un article sur « Internet haut débit : Vénissieux n’est pas dans le top 100 » car le site internet Journal du Net, avait publié un classement des villes comptant le plus de locaux éligibles toutes technologies confondues (ADSL, câble et fibre FttH) à un débit de 100Mbit/s ou plus.

Dans l’édition du Progrès du dimanche 25 octobre 2015, on a pu lire un article qui faisait référence à Orange qui va déployer le très haut débit dans 27 nouvelles communes de la Métropole. Et bien évidemment, Vénissieux, troisième ville du Rhône, à ce jour n’est pas dans la liste. 
Orange déploie la fibre

M. Braïki est l’adjoint aux Finances, à la Culture mais aussi au Développement numérique et les lecteurs de VénissieuxInfos, aimeraient bien savoir ce qu’il pense de la décision de Orange.

Si l’on reprend le classement du sitJournal du Net et si l’on va jeter un oeil sur les graphiques de la connexion via la technologie de la fibre sur le site FranceTrèsHautDébit, on peut dire que pour Vénissieux, c’est pas pour demain

Accès chez l’abonné – Fibre
Accès chez l'abonné-Fibre

Sur schéma ci-dessus on constate que pour une connexion avec la technologie de la fibre, on dépasse les 87 % d’inéligibilité sur Vénissieux. 

Et le député Maire de Feyzin il en pense quoi de la fibre Internet dans sa ville et sa circonscription. Et bien c’est pas compliqué car pour

  • Feyzin : 100 % d’inéligibilité, mais selon l’article du Progrès, grâce à Orange, la fibre va arriver 
  • Saint-Fons : 100 % d’inéligibilité
  • Saint-Priest : 72 % d’inéligibilité

Regardons les villes alentours

  • Corbas : 100 % d’inéligibilité : mais selon l’article du Progrès, grâce à Orange, la fibre va arriver 
  • Saint-Symphorien d’Ozon :  100 % d’inéligibilité
  • Givors : 100 % d’inéligibilité

On peut en conclure que pour les connexions via la fibre, l’Est Lyonnais n’est pas très gâté. Il serait temps que les politiques s’interessent vraiment à ce problème.

Murielle Laurent, adjointe au maire de Feyzin et Vice-Présidente à la Métropole a écrit sur son blog un article sous le titre Très haut débit, pour tout le monde ? Heu, non à priori pas pour tout le monde. Mais il parait qu’il faut être patient, car La Métropole a décider de : 

…mettre en place une Délégation de Service publique et de confier à une entreprise privée le soin de construire et d’exploiter pendant 25 ans ce réseau d’initiative publique. C’est la société Covage SAS, qui a été retenue après une consultation qui a durée presque 2 ans.

Mais comme le dit l’adage le nerf de la guerre c’est l’argent,

…la collectivité a prévu une subvention de plus de 6 M€ pour équilibrer le budget global de l’opération qui s’élève à 40,221 M€ sur la durée de convention…

Mais comme l’adjointe au maire précise à la fin de son article 

Il semble donc que les habitants en zone bas débit doivent attendre le bon vouloir des opérateurs privés avant de goûter aux joie du très haut débit…

Elle a le mérite de mettre le sujet sur la table. 

En ce qui concerne notre adjoint en charge du développement numérique, je n’ai lu aucun article, aucune note à ce sujet !!! 

Il serait temps que les adjoints concernés par ce sujet nous informe de leur perspective d’avenir en ce qui concerne le très haut débit, à moins que le réseau internet de la ville ne soit pas au top lol 🙂

Je ne dirai pas qu’il y a vraiment une fracture numérique sur Vénissieux, mais des débits plutôt faibles dans certains quartiers, et notre ville « belle et rebelle » comme le prétendent les adjoints communistes ne devrait-elle pas penser à une vraie politique numérique et à un vrai programme de connexion à très haut débit, surtout pour les entreprises et les professions libérales.

 

 

L'info c'est le partage !.

3 Commentaires

  1. ces pauvres élus de Vénissieux, bloqués dans leurs certitudes idéologiques et dépassés par les évènements…la marche, le haut débit, la cuisine centrale, le repli sur soi et ses retraités des usines…
  2. il est vrai qu’a Vénissieux, si t’est un peu trop loin du DSLAM c’est pas évident!

    je doit faire partir des privilégiés, car chez moi, avec free, en ADSL2+ je trouve que c’est largement suffisant. rappelons nous du 56k, on trouvait ça déjà tres bien !

    à l’heure du l’écologisme, il ne faut pas oublier que tous ces appareils consomment de l’énergie (pas nos machine locale, mais toutes celles qui font le réseau ‘caché »).

    un super documentaire à été diffusé par LCP il y a quelques mois :http://www.lcp.fr/tags/pollution-cachee
    vous pouvez trouver la vidéo facilement sur le net, très très intéressant. on apprend surtout qu’internet n’est pas fait pour les applications qu’on lui a trouver aujourd’hui (notamment la VOD et le cloud).

    comme d’habitude on fonce vers le mur, et quand on s’y cognera, on le verra…. je pense qu’il faudrait repenser internet dès aujourd’hui avant qu’il soit trop tard (il existe des solutions!).

    A+

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.