La mal être du corps enseignant : suicide d’une directrice d’école

On connaissait le mal-être des enseignants, mais moins bien de celui des responsables des groupes scolaires, et un drame est survenu il y a huit jours,  à Pantin, puisqu’une directrice d’école de 58 ans s’est suicidée. C’est la gardienne de l’école Méhul qui a découvert le corps de Christine Renon dans le hall de l’établissement.

Deux jours avant de se donner la mort, la directrice d’école avait adressé à une trentaine de ses collègues une lettre de trois pages où elle détaillait « son épuisement », la solitude des directeurs, l’accumulation de tâches « chronophages », les réformes incessantes et contradictoires.

Face à ce drame, un préavis de grève a été déposé pour le jeudi 03 octobre et à Bobigny, des rassemblements sont prévus devant les locaux de l’Education Nationale, ainsi que dans de nombreux départements. Selon le syndicat SNUipp-FSU, cette mobilisation ne doit pas rester uniquement ne doit pas concerner uniquement le premier degré mais tous les établissements.

En hommage à Christine Renom, parents et enseignants de cette ville ont décidé de former un collectif pour dire stop à la compassion mais pour avoir des réponses concrètes. 

Par solidarité, il devrait y avoir plusieurs mobilisation en France, voire même à Vénissieux, comme il y en aura à Villeurbanne

 

Nous avons décidé par solidarité de publier la lettre d’une collègue :

Cette collègue directrice s’est donné la mort dans son école. Elle a pris le soin d’envoyer une lettre à tous les directeurs de Pantin et à son IEN avant de se donner la mort: elle se dit épuisée par la charge de travail qui incombe aux directeurs d’école. La profession est touchée et est outrée que les médias ne parlent pas de ce suicide. Lundi soir, un rassemblement a eu lieu devant son école : il n’y avait personne représentant l’institution. Demain ( jour des obsèques)toutes les écoles de Pantin, la ville où elle était directrice, sont en grève. Partout en France seront organisés des rassemblements pour lui rendre hommage. L’info pour la grève nous a été transmis très tardivement, certains ne sont pas grévistes mais son extrêmement touchés par le « pas de vague » de l’éducation nationale. Je te transmets la lettre de cette directrice épuisée

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.