La ville se paie un sondage à 26 000 euros

Un sondage avait déjà eu lieu en 2012, et rebelote en 2018 avec une enquête de l’institut Ipsos, concernant l’action de la ville sur la commune, mais cette fois-ci aucune question relative à la personne de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, et de ses élus, comme si elle pressentait avoir un mauvais score.

Il faut savoir que ce sondage a quand même coûté la somme de 26 400 euros, sur seulement 500 personnes interrogées. Je ne veux pas mettre en doute l’objectivité du sondeur, mais j’aimerai savoir sous quels critères ont été choisis les personnes sondés.

Quoiqu’il en soit, pour moi tout ceci n’est que de l’argent gaspillé, étant donné que la ville ne cesse de nous dire que la commune est plein essor, que le TOP est au top, que la police municipale fait son très bien son travail, etc etc …

Et cela tombe bien, il suffit de se rendre dans les assemblées générales de quartier qui ont lieu actuellement et de constater le mécontentement des habitants, hormis le fan club de Mme Picard and Co, dévouer corps et âme.

Mais intéressons nous à ce sondage, qui rappelons le, s’est basé sur un échantillon de 500 vénissians et selon l’article du Progrès, 73  % des habitants interrogés sont satisfaits de vivre à Vénissieux mais par rapport au précédent sondage de 2012, on enregistre un recul de 11 points. Et çà, ce n’est pas très bon pour la majorité municipale.

  • Même constat ou presque lorsque les habitants sont interrogés sur leur soutien à l’action de la Ville : 40 % expriment leur adhésion (51  % sur le plateau) contre 49  % il y a six ans.
  • Sans surprise, la sécurité apparaît, et de loin, comme la première préoccupation des Vénissians (64  %) devant le logement (38  %).
  • Des habitants qui se disent cependant très majoritairement satisfaits de vivre à Vénissieux : 73  %. 43  % d’entre eux jugent que la qualité de vie s’est plutôt améliorée en raison notamment du développement des transports en commun (51  %) et de l’aménagement urbain (30  %).

Mais pour Michèle Picard, « elle permet de confirmer ce qu’on entend sur le terrain. C’est aussi l’occasion de sonder les jeunes générations peu présentes dans les conseils de quartier. Parmi les bonnes surprises, je relève que c’est aux Minguettes que les habitants sont les plus nombreux (43  %) à percevoir une amélioration en matière de sécurité. »

Comme on le voit, Mme le maire est on va dire satisfaite de ce sondage, mais alors pourquoi n’a t-elle pas demandé, comme c’était le cas, en 2012, il ne figure pas dans le document rendu public aucune question relative à la personne de Michèle Picard, maire de Vénissieux (notoriété, appréciation).

Lire l’intégralité de l’article du Progrès → Vénissieux : Comment jugez-vous votre ville et l’action municipale ?

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. J ai été sondée à cette occasion et en discutant avec la personne qui faisait l’interview, j’ai appris que c »était la mairie qui avait donné mes coordonnées !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.