Le Miroir : oh mon beau miroir

D’après l’avancée du chantier, il semblerait que le miroir a repris du poil de la bête puisque les travaux ont bien avancé. La première pierre de ce bâtiment situé à l’angle du boulevard Ambroise Croizat et la rue Paul Bert, a été posée le 26 juin 2014 par Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux. Ce jour là, elle devait être toute fière de la construction de ce nouvel immeuble, aujourd’hui, je doute qu’elle soit satisfaite de la lenteur des travaux indépendant de sa volonté. Car cinq ans, çà fait beaucoup, on pourra même dire que c’est un record pour la construction d’un immeuble si chère à l’image de nos élus : 

« La pose de la première pierre de l’immeuble de bureaux Le Miroir, illustre notre volonté de renforcer les activités tertiaires et commerciales à Vénissieux. 5 700m2 sur 4 étages leur seront destinés, le bâtiment devant accueillir également des commerces en rez-de-chaussée… »

Devant la lenteur des travaux, dû à des difficultés financières du promoteur, les principales sociétés qui avaient pris la décision de s’installer (Pôle Emploi, La Sacoviv, le Sitivà on fait jouer la Garantie Financière d’Achèvement (GFA) qui est intervenue suite à la défaillance du promoteur pour permettre la reprise des travaux.

Concernant ces trois sociétés, au départ il est prévu que Pôle Emploi occupe, dans le cadre d’une location, deux étages qui ont été acquis par un investisseur. La Sacoviv, a acheté, pour sa part, 700 m² afin d’y transférer son siège (actuellement situé rue Emile-Zola) où elle est locataire et Sitiv qui aurait vendu son siège pour 1 million d’euros, aurait acquis 755m² pour 2,1 millions d’euros, comprenant aussi 20 places de parking.

Au rez-de-chaussée, une brasserie devrait s’installer mais pour l’instant il me semble qu’il n’y ait à ce jour aucun acquéreur.

Après cinq de retard, le bâtiment devrait être terminer en décembre, si tout se passe bien.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.