Le PS veut son « Expressions »

Ensemble pour VénissieuxAlors là, les élus socialistes et républicains de Vénissieux, sont colères de chez colère et n’hésitent pas à le faire savoir. En fait sous le titre « Notre expression dans Expressions !« , ils ont publié un article expliquant pourquoi ils ont décidé d’adresser un courrier à Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux.

Il demande à ce que la loi soit appliquée en demandant officiellement au maire de Vénissieux

de réserver aux groupes politiques un espace pour qu’ils puissent s’exprimer comme la loi leur permet dans le journal Expressions et sur le site ville-venissieux.fr

Pour le chef de file du PS à Vénissieux Lotfi Benkhélifa, la loi est claire : 

…lorsqu’une commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale”.(L.2121-27-1 du CGCT)

Selon Lotfi Benkhélifa

La mairie de Vénissieux finance et édite le magazine VénissieuxSingulier Pluriel, le journal Expressions et le site internet de la ville.

Et regrette que les partis d’opposition ne s’expriment que dans le magazine municipal VénissieuxSingulier Pluriel. Il est vrai que ce magazine municipal a des parutions irrégulières. Le dernier VénissieuxSingulier Pluriel, remonte au numéro 12 datant de l’été 2015, et le numéro 11 quant à lui est daté de août 2014

Le PS a donc adressé un courrier recommandé avec accusé de réception le 11 février 2016 pour obtenir une réponse officielle de la mairie afin qu’un espace soit réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale sur les différents supports écrits ou internet cités précédemment.

Deux mois à compter de la réception de la présente, c’est le délai qu’à le maire de Vénissieux pour répondre positivement à la demande des socialistes vénissians, et dans le cas contraire et ce serait la première fois à Vénissieux, l’affaire se réglera devant le tribunal administratif.

 Lettre du PS à Mme Le Maire

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. La liberté d’opinion est un droit inaliénable en cela qu’elle ne doit en aucune façon troubler l’ordre public établi par loi.
    Au sortir de la révolution naquit la déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans laquelle figure entre autre:

     » Art 6: La loi est l’expression de la volonté générale. » si tant est qu’ elle(la volonté générale) y a inclus l’opposition.

    Et enfin,

    « Art 11: La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

     » Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements(et des pouvoirs publics*), ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs… »

    A bon entendeur aussi!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.