Le Sitiv au « Miroir »

Le MiroirIl est aujourd’hui certain et sans trop se tromper, que le Sitiv s’installera au printemps 2017 dans l’immeuble Le Miroir. Mais ce ne se sera pas la seule société puisque la Sacoviv et Pôle Emploi auront aussi des locaux.

Au départ de la création de ce Syndicat, le Sitiv était propriétaire des locaux situés passage de L’Avenir, puis pour des raisons de vétusté le Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information pour les Villes est devenu locataire dans un bâtiment situé sur la rue Aristide Bruant à Vénissieux. En 2011, Pierre Alain Millet était le président du Conseil d’administration de cette structure, aujourd’hui c’est Mme Gicquel, adjointe à la Petite enfance, à la Santé publique, qui en est la Présidente.

Les anciens locaux du Sitiv qui sont situés sur le terrain passage de l’Avenir ont été vendu au promoteur immobilier Bouygues. Concernant le montage financier, l’article du Progrès en date du 31 août 2015 précise que :

Le montage financier inclut la vente du Sitiv, passage de l’Avenir a Bouygues Immobilier pour 1 millions d’euros, ainsi que le remboursement du Fond de Compensation pour la TCV (FCTVA) à hauteur de 405 000 euros. Au final le coût net TTC pour le Sitiv s’élève à 1,2 million d’euros qui sera financé par un emprunt (Source Le Progrès)

Pour l’installation du Sitiv, dans le nouvel immeuble « Le Miroir » prévu pour 2017, le Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information pour les Villes a acquis pour 2,1 millions d’euros, un plateau de 755 m², et 20 places de parking.

Alain Viollet (PS), adjoint délégué à la Sécurité et aux Nouvelles Technologies et aux Cérémonies de Corbas , juge que 

acquérir 755 m² c’est surdimensionné par rapport au nombre de permanents du Sitiv qui comprend 33 permanents.

Pour Xavier ODO (Les Républicains) maire de Grigny, fait une constatation et déclare

Force de constater que le Sitiv n’a besoin que de 350 m². Il faudra donc sous-louer une partie des locaux pour réduire les frais. Une position qui est partagée par une majorité des membres du syndicat.

Alors 755 m², est-ce trop ou pas assez pour une structure de 33 permanents, en sachant que 24 sont au siège et 9 dans les villes ?

Lire l’édition du Progrès en date du lundi 30 août 2015 ou sur le site internet → Le Progrès

Pour rappel le SITIV « met en œuvre des compétences et des moyens techniques au service des communes adhérentes. Il contribue à la maîtrise des technologies de l’information dans le cadre de sa mission de service public. Centre de ressources et de compétences intercommunales, il favorise les échanges et le partage d’expériences entre les communes. Ses actions vont du conseil à la maintenance des serveurs en passant par la mutualisation des achats et des formations. Le Sitiv est également le fournisseur d’accès à internet sécurisé pour ses villes » . → SITIV.

Le SITIV est administré par des élus : 16 délégués titulaires et 16 délégués suppléants. Le Comité syndical dispose d’une gouvernance collégiale, le président et quatre vice-présidents. Plusieurs villes sont adhérentes : Corbas, Saint-Chamond, Givors, Grigny, Pierre-Bénite, Rive de Gier, Vaulx-en-Velin et Vénissieux. Chaque commune contribue au financement de cette structure. Mme Gicquel, adjointe à la ville, est la Présidente du Conseil d’Administration. 

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Le sitiv est un syndicat intercommunal d’un autre âge ……………………………….
    Il n’a pas été intégré de droit dans la métropole comme le syndicat des grandes terres car certains de ses membres n’appartiennent pas au grand lyon

    Un jour peut être des élus responsables voteront sa disparition…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.