Législatives : Débat Le Progrès

Le Progrès a a organisé ce vendredi 2 juin à Vénissieux, un débat entre les candidats aux élections législatives sur la 14e circonscription du Rhône. Sur les 17 candidats qui se présentent à ces élections, six candidats ont été invités par Le Progrès

  • Yves Blein (LRM)
  • Adrien Drioli (PS)
  • Maurice Iacovella (UDI)
  • Damien Monchau (FN)
  • Benjamin Nivard (FI) 
  • Michèle Picard (PCF)
 
Cette fois-ci Michèle Picard était bien présente à ce débat alors qu’elle n’était pas disponible lors du débat organisé par l’association France Des Banlieues. Le département du Rhône compte 14 circonscriptions et c’est donc par ce dernier que les candidats ont répondu aux question des deux journalistes du journal Le Progrès.  Un débat très peu animé comme la plupart que ceux organisés par la journal local.
 
Il n’y a eu pratiquement aucun échange entre les candidats hormis une petite passe d’armes entre M Blein député sortant et M. Monchau candidat frontiste. On pouvait s’attendre à un échange entre Michèle Picard (PCF) et M. Nivard de la France Insoumise, et bien que nenni, ces deux là sont bien restés sages, je parle bien évidemment sur le plan politique. Ni aucun échange entre le député sortant et son ex attaché parlementaire Adrien Drioli, candidat du Parti Socialiste sur la 14 ème circonscription

Les règles du jeu

Pendant une heure trente, les six candidats invités par Le Progrès ont présenté leurs programmes sur trois thèmes :

  • L’économie
  • La sécurité
  • L’éducation.

Les autres candidats qui le souhaitaient ont eu droit à deux minutes d’intervention, et se sont donc tout à tout présentés :

  • Véronique Giromagny (EELV)
  • Marie-Christine Seemann (LO)
  • Yassine El Hassak (UPR)
  • Yalcin Ayvali (parti égalité justice)
  • Franck Muller (DLF)

Mon sentiment est que le débat de ce soir était une sorte de monologue où chacun des candidats avaient sa petite feuille pour lire son texte. Ce qui a fait rapidement réagir M. Benkhélifa, fervent opposant de Michèle Picard, en twittant :

Michèle Picard un débat ce n’est pas un conseil municipal…On ne lit pas ses fiches

Certes on a le droit d’avoir des fiches, mais encore faut il rendre le texte vivant et ne pas uniquement le lire comme un livre ouvert.

Des questions ont été posées aux candidats qui devaient répondre par oui ou non. Concernant la poursuite du nucléaire seul Benjamin Nivard de la France Insoumise est pour l’arrêt des centrales nucléaires, dommage que la candidate du PCF soit favorable au maintien du nucléaire. Concernant la diminution du nombre de députés à l’Assemblée Nationale, cinq candidats sont favorable à une réduction, à l’exception de Michèle Picard.

M. Blein, seul candidat a avoir une expérience d’élu national avait l’air à l’aise et confiant. 

M. Monchau manquait de pêche et on à l’impression qu’il avait perdu de sa verve.

Mme Picard, a effectivement lit ses fiches, comme certains des autres candidats, et c’est bien regrettable pour une élue locale qui se présente à une élection pour un mandat national.

Quant à M. Nivard, il n’a pas été très convaincant et se contentait de reprendre le programme de la France Insoumise.

M. Iacovella, l’aîné des candidats s’est bien défendu, mais rien de sensationnel non plus. 

M. Drioli du parti socialiste, aurait mieux fait de ne pas se présenter, enfin c’est mon avis personnel, car on a l’impression que sa candidature ne mènera à rien.

Donc parmi ses six candidats, quatre d’entre eux sont censés représenter la gauche, enfin ce qu’il en reste, mais cela arrange bien les affaires du Front National, car les voix de la gauche vont effectivement se disperser parmi tous ces candidats.

Revivez le débat de la 14e circonscription pour les législatives sur le site Le Progrès

L'info c'est le partage !.

10 Commentaires

  1. Aucun rapport avec l’article

    Dorénavant tout commentaire critiquant la ligne rédactionnelle ou l’administrateur ne sera plus publié. Nous vous laissons le droit de vous exprimer sur les articles et non pour dénigrer le gestionnaire du site. Plusieurs blogs existent sur Vénissieux, il suffit d’aller les visiter ou de créer votre propre site internet.

  2. Je reviens sur les propos de Brouet qui evoque Drioli comme dissident PS. Je rappelle simplement qu il a l’investiture du PS. Qui a quitté ce parti pour voir si l herbe de droite était plus verte ?….Ben Blein me répondrez vous….cqfd
  3. Censuré??? Et moi qui croyait faire dans la mesure pourtant, comment diantre aurais-je pu commettre une telle abomination qui ait pu susciter cette colère en toi cher admin? Aurais-je offenser quelque peu ton égo ou titiller ton amour-propre et celui du reporter impartial et fidèle à sa ligne éditoriale? Bah, c’est peut-être les effets d’une « chorba » trop épicée qui perdurent et qui continuent d’irriter ton humeur. Quoiqu’il en est, je relevais seulement quelques bizarreries en cela d’une énième bévue, encore une et commise à l’endroit d’un quidam dont je souhaite qu’il continue d’apporter ses bienveillantes contributions et le regard qu’il porte sur les orientations politiques de notre cité.

    Qu’est-ce qu’il faut faire finalement, pour ne pas être censurer? Aduler Yves Blein et l’encenser comme le messie qui viendra sauver Vénissieux des eaux en tuant l' »hydre » communiste(sic)? Ou encore « en marchant » dans le sens d’une idéologie ou d’un groupuscule qui se croit investit de tous les pouvoirs et qui par conséquent, annihilerait toutes perspectives de changement que notre cité attend depuis des temps immémoriaux? Dis admin qu’est-ce qu’il faut faire?
    Tu as oublié notre passé, notre enfance difficile aux Minguettes, quand nos parents savaient à peine parler le français et peinaient à nous nourrir? Dis tu as pas oublié le parcours semé d’embûches, une éducation sommaire qui nous a valu pour certains de bosser très tôt pour subvenir aux besoins de la famille? Et tu voudrais aujourd’hui que je laisse une tierce personne, totalement étrangère du fait vénissian et au parcours totalement différent, décider du sort de mon existence, des miens, de la nôtre au prétexte qu’il agite quelques ors illusoires sous nos yeux ébahis? Si c’est le cas tant pis mais pour ma part je n’ai pas oublié et je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas.

  4. Je suis tout de même surpris que personne ne dénonce l’attitude antidémocratique du Progrès qui s’improvise police de la pensée et qui n’hésite pas à choisir les candidats, grands selon le Journal? Grands par quoi? La trahison? L’échec? Le cynisme?
  5. Nous avons vu qu’il y aurait des grands et des petits partis… Mais ces partis qui ont dirigé la France ont fait la preuve de leur grande incapacité à solutionner les problèmes, il y a encore plus de pauvres, plus de précaires, et plus de chômeurs.

    Pourquoi les Français qui ont critiqué Hollande à juste titre, pendant 5 ans ont-ils voté pour Macron: le conseiller. puis le ministre. et enfin l’instigateur de la loi travail .
    Macron parait jeune et dynamique mais il continuera d’appliquer les vieilles politique d’austérité exigées par Bruxelles.
    Ces règles imposées par la Commission européenne qui poussent nos PME et nos agriculteurs à la faillite, voire même au suicide.
    Le peuple n’a pas à payer pour les erreurs faites par nos gouvernants et certains de nos députés très préoccupés à conserver leurs privilèges en changeant de partis politiques.

  6. N’oublions pas que Drioli ,qui n’a aucun intérêt pour son parti a semble t-il suivit les instructions de Mr Gerin et oui tactique gereniste pour enlever des voix à La FI
    Voir 2007 législatives ou pour remporter la circonscription Mrgerin avait mis en place une dissidence PS …. et ça a marché !
  7. “Le kwassa-kwassa pêche peu, mais il amène du Comorien” à propos de ceux qui risquent leur vie en tentant désespérément de fuir la pauvreté. De la part d’un progressiste dixit Emmanuel Macron, c’est étonnant, n’est-il pas? Après la « moralisation des affaires », les frasques macronniennes, ça commence bien. En attendant les marcheurs sont en pleine régression.
  8. A Lyon, c’est ce journal qui décide des candidats qui auront droit de débattre, et comme par hasard :En Marche, PS, PC, Insoumis, FN, UDI…..l’escroquerie médiatique continue pour maintenir au pouvoir une certaine classe politique mondialiste.
    Au fait, le Progrès appartient au Crédit Mutuel, et quel est l’intérêt de détenir la presse qui ne rapporte pas d’argent…..Cela permet de manipuler les électeurs, et de mettre au pouvoir les personnes qui pourront aider l’Oligarchie Financière à accroitre ses profits.

    J’ai pu discuter avec messieurs Yassine El Hassak (UPR) et Yalcin Ayvali (parti égalité justice), des personnes très intéressantes. Comme quoi, vous qui me considérez d’extrême droite, je peux vous dire que j’ai apprécié d’échanger avec ces personnes.

  9. Affiche du lrogrès débat en fait c’était une présentation des programmes de chacun comme se fut le cas pour les candidats à la présidentielle et les débats télé très peu de confrontation
    Le débat n’est pas possible au delà de 3 ou 4
    Difficile de débattre â six
    Les habitués politiques ont eu la parole plus facile.
    Benjamin Nivard s’est bien défendu pour un novice mais je lui fait confiance il va s’acquérir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.