Les réseaux sociaux dans les entreprises

Quelle ne fût pas ma surprise en me promenant le long des allées de la médiathèque d’apercevoir des employés(es) surfer sur leur page Facebook. La question est de savoir si on autorise ou non ce genre de site (facebook, twitter…) au personnel. Alors que l’on constate que les salariés sont de plus nombreux à consulter leur mail perso, les ventes en lignes etc etc …, ne serait il pas judicieux de créer une charte d’utilisation d’Internet et de la faire signer.

Une étude réalisé en 2009 par la société Olféo (http://www.olfeo.com/) conclut que les salariés français passeraient en moyenne 66 minutes par jour à surfer sur le Web pour des raisons personnelles : la consultation de ses mails, des résaux sociaux, des sites d’information et de commerce en ligne arriveraient en tête. Il faut savoir que pour des raisons de sécurité, il faudrait interdire la visite de certains sites, n’oublions pas qu’à la suite d’un problème informatique (il semblerait que la cause était un virus), les salles multimédias et internet ont été inutilisable pendant plusieurs semaines, malgré la présence d’un responsable informatique, qui semble t-il a eu d’énormes difficultés à trouver et régler le problème. Aujourd’hui certaines entreprises créent leur page facebook dans un cadre professionnel et commercial et à ma connaissance la médiathèque n’a aucune page facebook, alors il faudrait interdire l’accès au site sociaux pour bien évidemment des raisons de sécurité par risque de virus et de bande passante.

Aujourd’hui il est très simple d’interdire l’accès à certains sites. Il est possible de restreindre les accès internet par thématiques des sites, ou simplement par URL. L’administrateur réseau peut choisir à quels utilisateurs s’applique la restriction, de telle sorte que qu’il peut maintenir l’accès à un service marketing pour des opérations de promotions en ligne. Définir également des plages horaires si on souhaite accorder une « pause sociale » à ses employés à l’heure du déjeûner par exemple ou de la pause.

Espérons que l’administrateur réseau de la médiathèque de Vénissieux ainsi que les responsables (les élus et directeurs) prennent conscience de ce problème afin de trouver une solution adéquate et approprié pour dans un premier temps des raisons de sécurité.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.