Maison médicale de garde : insécurité et locaux inadaptés

Au tour du personnel et des médecins de la maison médicale de garde de pointer l’insécurité à l’intérieur du bâtiment situé sur la place de la Paix au centre de Vénissieux. 

L’insécurité à Vénissieux, est un des points importants auquel devra faire face Jean-Maurice Gautin 18e adjoint (PCF) en charge de la Sécurité / Tranquillité / Marchés forains / Personnel mais aussi Mme Picard, qui ne prévoit pas d’augmenter le nombre de policiers municipaux. Et là on peut se poser la question, comment, à quelques mètres des locaux de la police municipale et du commissariat de Vénissieux, les 80 médecins qui font un roulement, se ne sentent plus en sécurité, au point de décider de fermer provisoirement la maison médicale de garde. 

Le Progrès a publié un article, où le docteur Dureau explique ce climat d’insécurité, tout en précisant que les locaux ne sont plus adaptés. 

Effectivement, comment concevoir faire son travail de soignant, lorsque l’on est sous la pression de l’insécurité, tout en faisant un travail dans des locaux qui se trouvent en étage et qui semble être aujourd’hui inadaptés. 

Les habitants de la troisième ville du Rhône et sixième ville de la Région, mais aussi les patients qui viennent des autres communes méritent un minimum de sécurité et des locaux digne de ce nom.

Un rendez-vous a été pris avec la mairie pour mettre en place un vigile qui serait posté dans le hall, mais cela ne règle pas le problème des locaux.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.