Mars 2019 : ouverture de la cuisine à 9 millions d’euros

8.8 millions d’euros, c’est exactement le montant de la nouvelle cuisine centrale qui devrait ouvrir en mars 2019, alors qu’il était prévu une ouverture à la rentrée 2018, soit 7 mois de retard dû selon la mairie à liquidation judiciaire de deux sociétés.

Cette nouvelle cuisine, située sur un terrain de  6 000 m² appartenant à la ville aura un bâtiment d’une superficie de 2 000m² sur trois niveaux. Entre 6 000 et 7 000 repas pourront être servi aux restaurants scolaires, aux crèches, aux résidences de personnes âgées et aux centres de loisirs. 

Ce sera au mois de mars 2019 que les premiers repas seront servis et la transition entre l’ancienne et la nouvelle cuisine se fera, selon l’article du Progrès, durant les vacances scolaires de février.

Du côté politique, l’opposition a vivement critiqué la construction de cette nouvelle cuisine puisque M. Girard avait déclaré :

« Quelle que soit la qualité du maître d’oeuvre que vient de désigné la majorité municipale, la décision de reconstruire et d’agrandir à grand frais cette cuisine centrale est une aberration »

Tout en précisant que la ville met toujours en avant et ne cesse de répéter, les difficultés liées aux restrictions budgétaires et décide de financer seul cet équipement à 9 millions d’euros.

La majorité a aussi ses arguments et c’est M. Gautin (PCF), adjoint aux Ressources humaines, à la Coordination des astreintes, au Cadre de vie et aux Marchés forains, qui s’était exprimé dans le Progrès en date du 8 février 2015.

« Cette opération traduit la volonté de la majorité d’offrir un service public de qualité aux vénissians. »

Et l’adjoint, précise que la majorité a fait ce choix car elle refuse de déléguer au privé le travail des repas aux vénissians. Et pour répondre « aux intégristes de la privatisation » il rajoute en prenant comme exemple deux sociétés américaines.

« Le gouvernement a fait rentrer Microsoft dans les écoles de la République nous ne laisserons pas McDonald entrer chez nous »

Mais ben chat alors, qui a eu l’idée de laisser entrer Microsoft dans une mairie communiste, un bon logiciel Made in US, d’une société américaine qui se fait un tas d’argent avec leur licence pour utiliser un système d’exploitation (Windows) controversé.

Donc, dans quelques semaines nous aurons une nouvelle cuisine centrale pour un coût de 8.8 millions d’euros. La municipalité a t-elle pris la bonne décision, l’avenir le dira. 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.