Michèle Picard et le burkini ?

Après André Gerin (PCF), après Yves Blein député (PS), c’est au tour de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, de donner son avis sur les arrêtés anti burkini.

C’est suite à une question posée par Le Progrès lors de la rentrée politique du maire de Vénissieux, que Mme Picard a répondu par :

Je ne les aurai pas écrits de la même manière

Est-ce que cela sous entends, que si elle avait été dans la situation des maires ayant pris un arrêté, elle aurait décidé de promulguer un arrêté anti burkini ? 

Et comment l’aurait-elle écrit ? J’aimerai bien le savoir. En tout cas elle a rappelé que :

Adopter une tenue pour des raisons religieuses, pour défendre un groupe, des idées, cela relève d’une revendication idéologique, politique, religieuse…

Elle a aussi précisé que la Cour Européenne a validé l’interdiction du voile intégral. Bon je tiens aussi à lui rappeler que la loi sur le voile intégral, n’est pas basée sur des faits religieux mais sur le principe que l’identification de la personne est impossible :

Selon la loi, « nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ». Par espace public, on entend les voies publiques, les transports en commun, les commerces et centres commerciaux, les établissements scolaires, bureaux de poste, hôpitaux, tribunaux, administration… Sont notamment interdits le port de cagoules, de voiles intégraux (burqa, niqab…), de masques ou de tout autre accessoire ou vêtement rendant impossible l’identification de la personne. Quelques exceptions sont prévues par la loi. L’interdiction ne s’applique pas « si elle s’inscrit dans le cadre de pratiques sportives, de fêtes, ou de manifestations artisitiques ou traditionnelles ». Les processions religieuses, dès lors qu’elles présentent un caractère traditionnel, entrent dans le champ des exceptions.  (Source L’Express)

En tout cas, sa position n’est pas aussi claire que celle de M. Gérin qui a publié Burkini : Arrêtons de tourner autour du pot C’est l’islam qui est en débat ! De plus il a déclaré dans une interview de septembre 2016 au magazine La Tribune de Lyon n°561

Mais, à propos du burkini, ils devraient (les musulmans), dire haut et fort que cette tenue, n’est pas compatible avec les lois de la République…

Je reprendrai la phrase de M. Alain Partouche, chef d’entreprise qui a déclaré dans ce même numéro de la Tribune de Lyon : 

J’ai l’impression, lorsque j’écoute ces débats (le burkini), que l’on oublie vraiment les fondamentaux de notre pays et que la laïcité est devenue le cheval de Troie de l’intolérance […] Imposer à quelqu’un la forme de son maillot de bain, c’est une véritable entrave à la liberté de la Personne…

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Michele, c’est quand même la reine de la tautologie :

    « Adopter une tenue pour des raisons religieuses, pour défendre un groupe, des idées, cela relève d’une revendication idéologique, politique, religieuse »

    ben oui… Le cheval blanc d’Henry IV etait blanc. et vice versa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.