Michèle Picard crie victoire, l’opposition reste silencieuse

Lors du conseil municipal du 04 juillet 2020, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a bien évidemment lit un long texte où le mot victoire a été employé 8 fois. Victoire par ci, victoire là, en veux tu, en voilà, etc etc… Pour la première magistrate, cette victoire de la gauche est liée au travail accompli par sa majorité :

  • c’est celle de l’authenticité et de la fidélité à des convictions et des valeurs de gauche
  • c’est celle de l’intérêt général contre les intérêts privés, de la dimension sociale et écologique d’une ville, contre la privatisation et la vente à la découpe de ses territoires.
  • c’est aussi votre reconnaissance du travail accompli, du chemin parcouru par Vénissieux, et celle de l’espoir, d’un nouveau souffle pour aller toujours plus loin.
  • C’est enfin la victoire de nos politiques de proximité

Pour Mme Picard, les électeurs, ont dit, non au libéralisme, et oui, à la proximité de la politique menée par l’ancienne majorité. Proximité des politiques, peut-être mais certainement pas proximité des élus, car on ne peut pas dire que les vénissians ont souvent vu la première magistrate dans les différents quartiers de la ville, hormis lors des assemblées générales de quartier.

Mme Picard a aussi évoqué les volte-face opportunistes de certains. On aimerait bien savoir quelles personnes étaient visées !!!. 

Après avoir gagné les deux élections, il est légitime de crier victoire alors que l’opposition vénissiane est restée complètement silencieuse, avec l’absence remarquée de M. Girard (Divers droite) et M. Benkhélifa (PS) qui n’est plus président de son groupe d’opposition.

Le plus grand nombre d’élus d’opposition est celui de la liste « Nous, Vénissieux », présidé par Mme Fazia Ouatah, puisque M Blein a choisi de démissionner, préférant le siège de conseiller métropolitain. Ce nouveau groupe d’opposition, dont la plupart des élus sont des novices en politique, devrait s’engager dans « une opposition intelligente et constructive », reste à en connaître les détails !!! Les électeurs qui ont permis à ces neufs élus d’être dans l’opposition méritaient que la présidente du groupe Nous, Vénissieux, puisse s’exprimer et donner les orientations politiques qui seront menées durant ces six années, ou tout au moins remercier les électeurs de leur participation. A moins que Mme Picard n’ait pas autorisé l’opposition à prendre la parole ou alors cela ne se fait pas lors du premier conseil municipal ? Au mieux un communiqué de presse aurait été appréciable.

Un silence qui était différent du côté de Vaulx-en-Velin, avec le texte de M Nordine Gasmi, arrivé second lors du second tour de l’élection municipale du 28 juin avec la liste « Les Vaudais Indépendant ». Il suffit de l’écouter et voir que dans cette commune l’opposition va pleinement jouer son rôle, être acteur, et non pas spectateur :

Entre « Les Vaudais Indépendants » et « Nous, Vénissieux », le ton risque d’être différent dans les conseils municipaux de Vaulx en Velin et celui de  Vénissieux

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.