Michèle Picard sur Europe1 : l’interview

Après avoir un courrier à la Préfète pour lui demander « instamment d’envoyer dans les meilleurs délais des renforts de Police Nationale ou de forces de sécurité de l’État sur la Ville et ses quartiers », et la réponse a été assez rapide puisque Mme Emmanuelle Dubet, lui a répondu qu’elle comprenait sa position et que sa demande sera relayée.

Depuis le début de cette crise, Mme Picard, est très réactif sur son compte Twitter, ainsi que sur son site internet. On aurait aimé qu’elle le soit aussi lors des graves événements qui sont survenus fin décembre 2019.

C’est au tour des médias de s’intéresser aux problèmes posées par l’élue communiste puisque la radio Europe1 a réalisé une interview téléphonique afin de connaître sa position et les raisons de son courrier.

Elle a pris comme exemple l’annonce de M Macron qui avait annoncé pour faire respecter le confinement 100 000 policiers et selon Mme Picard :

« dans les faits nous manquons de force, nous avons les forces habituelles et vu les comportements, nous sommes obligés de courir dans tous les sens pour des barbecues, des rodéos, des matchs de foot et du coup les forces classique de tous les jours ne suffisent pas »

Concernant les forces de polices nationales, Mme Picard, annonce entre 130 et 150 policiers qui doivent gérer trois villes (Vénissieux, Saint-Fons et Feyzin) et 34 policiers municipaux. Et là on voit bien que le nombre de policiers municipaux est trop bas par rapport au chiffre de la population vénissiane, et lors de sa campagne électorale, l’élue communiste n’avait pas évoqué une augmentation de ces effectifs mais uniquement doubler les ASVP (agent de surveillance de la voie publique). 

Mme Picard, avait accusé ses opposant de faire de la surenchère, en proposant le doublement des forces de police municipale.

Mme Picard, accuse en quelque sorte, M Macron d’annoncer des choses devant des millions de français en déclarant que les forces de police feront respecter le confinement et que dans les faits, ce n’est pas le cas. Alors peut-être que ce n’est pas le cas à Vénissieux, car on ne voit pas souvent les forces de police municipale sur le plateau, et rappelons à Mme le maire que depuis la mise en place des amendes, un total de 91 824 infractions pour non-respect du confinement ont été relevées par les forces de l’ordre.

Le journaliste fait bien de rappeler à l’élue communiste que ce n’est pas 100 000 policiers supplémentaires mais ce nombre indique le déploiement des forces de l’ordre, mais peut-être que Mme Picard a interprété à sa façon les propos du Président de la République.

Je vous laisse écouter l’interview de Michèle Picard, sur Europe1

 

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.