Millet joue la transparence : lettre aux locataires

Et ben, voilà que les locataires de la Sacoviv ne vont pas tarder à recevoir une lettre spéciale du président de la Sacoviv, M. Pierre Alain Millet (PCF), mais aussi adjoint au logement à Vénissieux. 

C’est vraiment rare lorsque celui-ci écrit au locataire, d’ailleurs je me demande bien pourquoi ce n’est pas le directeur de la Sacoviv qui a pris sa plume. Bref, alors que nous dit cette fameuse lettre spéciale.

En fait le président Millet, vient nous parler de la baisse des APL décidée par le gouvernement Edouard Philippe et selon l’adjoint au logement, président de la Sacoviv, si le gouvernement ne revient pas sur sa décision, les bailleurs devront prendre des décisions, qui ne va pas dans le bon sens pour les locataires. Le gouvernement du Président Macron a donc décidé que depuis octobre 2017, tous les bénéficiaires de l’APL subiront une baisse mensuelle de 5 €, et selon M. Millet celle-ci passera à plus de 50 € à partir de janvier 2018. Aie, là je sens que vous commencez à être en colère contre ce gouvernement et je vous comprends. Bon au cas où vous croisez le député macroniste Yves Blein, n’hésitez pas à lui poser la question sur cette baisse et lui dire ce qu’il en pense, peut-être qu’il a une autre lecture de la politique de logement du gouvernement actuel.

Mais selon Pierre Alain Millet la conséquence de cette baisse est énorme pour le bailleur social : 

Conséquence directe pour le locataire : aucune. La baisse de l’APL est compensée par une baisse de loyer. Conséquence pour le bailleur qui vous loge : énorme. La réduction de loyer est prise sur les ressources du bailleur sans compensations.

Toujours selon le Président de la Sacoviv, cette politique et baisse des APL représentera pour la Sacoviv une perte de 855 000 euro par an. Et oui, les APL sont directement versés aux bailleurs.

Mais le président de la Sacoviv précise qu’il prendra les décisions nécessaires pour préserver la Sacoviv avec toute la transparence qui va avec :

Vous pouvez compter sur ma détermination pour prendre des décisions qui préservent la SACOVIV et en discuter avec vous en toute transparence.

Et ces décisions auront forcément un impact sur votre immeuble, car il faudra bien faire des réductions, et comme la Sacoviv est aussi une entreprise, des mesures seront prises et ne seront pas forcément agréables pour les locataires mais aussi peut-être les employés du bailleur et des économies devront être faite si le gouvernement ne revoit pas sa copie.

La question que je me pose, est-ce que les autres bailleurs ont également envoyé une lettre spéciale à leurs clients.

Les locataires vont d’ici quelques jours recevoir cette fameuse lettre mais en attendant vous pouvez lire l’intégralité de celle-ci sur le site du Président de la Sacoviv, et élu communiste à la ville de Vénissieux → ICI

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. L ensemble des bailleurs hlm sont concernés. C est la même méthode que pour la baisse des dotations des villes: on fait payer et assumer à d autres administrations et donc d autres formations politiques les économies que l on a choisi imposer soi même. Alors qu il manque du logement social en France ce choix va contraindre les bailleurs à retarder voire à annuler des projets de construction et de renovation. Quand dans le même temps ceux qui ne payeront plus l ISF pourront s acheter de nouvelles demeures avec ce cadeau fiscal. LREM c est vraiment le parti des riches.

  2. Alors 5 euros ou 50 euros?? Le calcul de la perte et fait comment, on sait que des bagarres essentiellement politiciennes se font sur le dos des plus pauvres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.