Monoxyde de carbone : danger


C’est la triste histoire d’une confrère blogueuse de la Duchère, victime du monoxyde de carbone. Avant tout il faut savoir que ce gaz est très dangereux car il ne se voit pas et ne sent rien. Mais quand on le respire, il prend la place de l’oxygène. Les symptômes sont des maux de têtes, des envies de vomir, une fatigue général et dans le pire des cas on peut aussi s’évanouir ou même mourir.

Plusieurs causes peuvent créer ce genre de gaz tels que les appareils de chauffage ou de cuisson qui marchent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.
Les appareils électriques ne sont pas concernés. Mais le plus souvent, la cause vient des appareils de chauffe-eau défectueux, mal entretenus ou par absence d’aération. Etait-ce le cas pour l’appartement de cette famille ?

Et c’est ce qui arriva à cette mère de famille et ses enfants qui ont été exposées et intoxiquées au monoxyde de carbone (CO) à leur domicile de la Duchère.  Ce gaz qui rappelons le est inodore et mortel émanait du chauffe-eau installé dans la cuisine. Le mercredi 27 septembre 2017, grâce à la vigilance de la maman, elle et ses enfants ont été transportés en urgence à l’hôpital Edouard Herriot et l’hôpital Mère Enfants.

 

Plusieurs causes sont à l’origine de l’intoxication au CO et depuis plusieurs jours toute la famille souffrait de maux de tête qui n’a pas inquiété la maman et qui pensait plutôt à un état grippal. Finalement, c’est la  flamme de la chaudière, bleue à l’origine, devenue orange signe d’une mauvaise combustion et qui lui a fait penser au monoxyde de carbone. Selon la maman, après le refus d’un prestataire du bailleur d’agir dans l’urgence, elle a contacté en urgence Gaz Grdf qui sont rapidement intervenus, accompagnés des sapeurs pompiers et d’infirmiers. Elle tenait à souligner la réactivité, l’efficacité et la compétence dont ils ont fait preuve. 

Après le diagnostic et plusieurs examens, toute la famille a été placée deux heures dans un caisson hyperbare, avec un masque à l’oxygène pur afin de ré-oxygéner leurs tissus. Une expérience difficile pour la maman et les enfants puisque ils sont restés sous une pression équivalente à « 15 m de profondeur » .

A rappeler, qu’il faut rester vigilant à certains symptômes et vérifier votre chauffe eau ou tout autre appareil qui pourraient produite du monoxyde de carbone.

Lire l’intégralité de son expérience sur le site de cette confrère blogueuse → Macitévuedel’intérieur

Lire les indications du ministère de l’Intérieur → Monoxyde de Carbone

L'info c'est le partage !.

Laisser un commentaire