No-Ghetto sur France5

Voilà que la petite association vénissiane commence à faire parler d’elle, puisqu’un reportage lui a été consacré sur la chaine France 5 et diffusé le dimanche 07 février 2021. Pour rappel, cette association a été créée suite à la décision de la Métropole et des communes concernées de construire un collège entre Vénissieux et Saint-Fons, ce qui ne va pas faciliter la mixité scolaire, et autant dire que cela ne convient pas aux membres de l’association qui selon ses responsables, ne va pas améliorer l’image, ni augmenter le taux de réussite scolaire.

Leurs efforts pour faire entendre leurs préconisations en terme de mixité n’ont pas été inutiles puisque l’association a rendez-vous le 03 mars 2021 avec le cabinet du ministre de l’Education Nationale. Il faut que les politiques aient le courage de prendre à bras le corps ce sujet, car le manque de mixité se fait ressentir dans les écoles et collèges de la commune. 

Il faut écouter ou lire le livre de Iannis Roder, professeur d’histoire-géographie en Seine Saint Denis,  qui vient de publier l’ouvrage « Allons z’enfants, la République vous appelle »

« Si nous ne voulons pas que notre société se fragmente encore plus, nous devons réfléchir aux moyens que nous pourrions mettre en place pour favoriser une mixité sociale qui se double aujourd’hui d’une nécessaire mixité culturelle. Je crois que l’école a beaucoup à gagner en travaillant sur l’humain. »

Effectivement, il serait temps de s’occuper de l’humain. 555 millions d’euros sont prévus pour l’ensemble du plan de rénovation urbaine sur le plateau des Minguettes, encore de l’argent pour le béton. A ce titre Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, avait déclaré « une ville plus humaine, agréable à vivre, et adaptée aux besoins de ses habitants » tout en regrettant la baisse de l’enveloppe nationale puisque sur le demi milliard,  l’Etat débloquera 134 millions d’euros

Une ville plus humaine, une belle phrase de l’élue communiste, alors que la situation dans les écoles ne va pas en s’améliorant, et en terme de mixité, on est bien en dessous. Et l’argument, y a des gamins qui réussissent ne suffit plus.

Il faut rappeler que chaque année en France, 100 000 jeunes quittent le système scolaire sans diplôme :

Quelques chiffres  du décrochage scolaire (site JobSense)

  • 5,2 % des 14-16 ans ne sont pas scolarisé.es

  • 8,2 % des 18-24 ans n’ont que le brevet des collèges comme diplôme

  • 13 % des 25-34 ans ne sont pas allés au delà du collège

  • La situation professionnelle des parents influence le niveau d’études de leurs enfants

Voilà de quoi alerter, les politiques de tous bords, et l’association No-Ghetto, qui ne se revendique d’aucun parti politique, pointe l’étendard de la mixité, pour que les choses changent et permettre un échange avec des enfants de toutes origines, de toutes catégories sociales, et de ne pas rester dans l’entre-soi.

Pour en revenir à la rénovation urbiane, l’ANRU a semble t’elle, refusé de financer la création d’une hall sur la place du marché des Minguettes, ainsi que la démolition/construction de nouvelle piscine qui devait remplacer Auguste Delaune. Deux projets chers à la municipalité et qui devra par conséquent chercher d’autres financements, sinon, adieu la Hall et la piscine.

Il serait temps que l’Etat, la Métropole, la ville, ne pensent plus au béton mais à l’humain.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.