Chauffage : l’élu n’est pas content de la presse

Ce n’est pas la première fois que M. Millet (PCF) adjoint à la ville, critique les articles ou reportage de la presse. Cette fois-ci, cela concerne le dossier du chauffage, sujet qu’il connaît très bien, puisque c’est lui même qui l’écrit sur son site internet.

L’élu revient sur le reportage de BFM de la semaine dernière, sur la colère de certains habitants du quartier Léo Lagrange qui depuis un certain temps ne cessent de faire remonter les problématiques sur le chauffage et l’humidité de leur appartement.

Pour l’élu communiste, BFM Lyon a diffusé une vidéo alarmiste affirmant que « les locataires n’ont plus de chauffage depuis 3 ans », en allant jusqu’à faire le lien entre Mme Karima Souid, ex député tunisienne, qui avait diffusé un post sur les réseaux sociaux, et « qu’elle est un des soutiens local du député LREM Yves Blein. ». Décidément M Millet, voit des LREM de partout dès que les vénissians se plaignent de quelque chose.

Mme Souid, a répondu via un commentaire FaceBook en donnant des précisions sur son engagement politique :

« Je n ai jamais pas soutenu Yves Blein lui-même pour les municipales. J ai soutenu des co-listiers qui sont venissians dont  Lotfi Ben Khelifa, Ben Moussa farid conseiller municipal entre autres, qui se sont toujours mobilisés pour les Minguettes et les quartiers populaires contrairement à cette majorité communiste . Je suis une femme de gauche et ce n est pas un scoop. D ailleurs aujourd’hui pour les problématiques de chauffage, ce sont ces elu.es là qui réagissent à savoir encore et toujours Lotfi Ben Khelifa, Farid Ben Moussa et Camille Champavere. »

Allez admettons qu’elle ait été le soutien de la campagne de Yves Blein, ce qui n’engage que l’élu communiste, cela ne règle en rien le problème des locataires, que nous avons rencontré ce samedi, et qui persiste à dire que les problèmes de chauffage datent de plusieurs années.

Face aux critiques, l’adjoint se fait l’avocat des bailleurs concernés en précisant :

« Les deux bailleurs en tiennent compte et proposent parfois d’installer un radiateur électrique pour compenser, ils font de leur mieux pour optimiser les installations, monter la température de consigne… Pour la majorité des locataires, la situation est normale, mais comme dans tout immeuble mal isolé, donc mal équilibré, il reste des situations insatisfaisantes, voire peut-être anormales. Un bailleur annonce 10 réclamations sur 400 locataires… » (BFM, le chauffage et le démocratie)

Ok, donc il suffit de donner quelques radiateurs électriques aux habitants, en attendant une éventuelle réhabilitation pour apaiser la situation ?

Au fait, les bailleurs concernés ou la ville, prendront-ils en charge aussi la note d’électricité  ? De plus, préciser que 10 réclamations sur 400 locataires sont insatisfaits, n’est pas un argument, car les locataires sont parfois résignés et baissent les bras devant une situation qu’ils ont du mal à comprendre, puisque à priori chacun se renvoie la balle. 

Mais la critique de l’élu communiste ne s’arrête pas à un soi-disant manque d’objectivité de la part de la chaine locale, puisqu’il va jusqu’à écrire qu’il y aurait une certaine forme de copinage entre BFM et un député LREM pour faire le buzz

Le journaliste de BFM appréciera certainement les propos de l’élu.

De toute façon, entre Mme Picard, qui avait déclaré lors d’un conseil municipal, ne pas parler à LyonMag, c’est au tour de son adjoint de faire des allusions de copinage entre Mme Karima Souid, un député LREM et la chaine de télévision BFM Lyon.

Une rencontre est prévue le 15 février 2021 entre les représentants des habitants et le bailleur afin de faire le point, mais selon l’adjoint au logement, et concernant les problèmes thermiques, il faudra certainement attendre une réhabilitation prévue pour l’année 2023

En attendant, les locataires devront s’armer de patience, et prévoir des couvertures, puisque Météo France annonce une chute des températures pour cette semaine.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.