PAM et Expressions : à la pompe

C’est fou comme certaines coïncidences sont stupéfiantes. Alors que se profile la date du 17 novembre, jour d’un grand rassemblement et de blocage pour dénoncer l’augmentation des taxes de l’essence, voici, que Pierre Alain Millet (PCF) adjoint à la ville, met en ligne sur son site un article en date du 31 octobre 2018 et dont le titre est « Diesel, essence, prix à la pompe et carbone… »

Et toc, comme par hasard, le journal local Expressions publie lui aussi un article le 07 novembre dont le thème est la taxation de l’essence avec comme titre « Coût de pompe », avec un rappel sur le blocage du 17 novembre, argumenté par le témoignage de vénissians. 

Et en toute objectivité (je déconne lol) ils ont interviewé deux élus de la majorité dont l’adjoint communiste Pierre Alain Millet et l’écologiste Sandrine Perrier. Le seul point qui qui relie ces deux élus, c’est les méchants pétroliers qui se font de l’argent. 

De plus on se demande bien pourquoi le journaliste n’a pas interviewé les élus de l’opposition car nous sommes tous concernés par l’écologie mais aussi par l’augmentation des taxes sur l’essence.

L’un déclare que « les plus pauvres ne changent pas leur véhicule plus vite, ils continuent avec leur vieux diesel et paient…  » et  l’écologiste part du principe, « il faut bien reconnaître que même à ce tarif, nous ne payons pas le vrai prix du carburant et de ses conséquences désastreuses (réchauffement climatique, pollution, conflits géopolitiques…). Alors que faire ? »

Et oui, que faire, que faire !!! Il est clair que ces deux élus de la majorité ne semblent pas être d’accord. Mais ce qui m’intrigue, dans l’interview de Mme Perrier, concerne les initiatives de la ville pour préserver la planète

« C’est pourquoi la Ville de Vénissieux œuvre chaque jour à développer ces alternatives, pour soulager les charges des ménages tout en préservant la planète ».

Faudrait que ces deux élus, nous indiquent précisément les initiatives de la ville, et de nous donner l’impact environnemental que cela à produit sur la commune. Donc, je veux des stats, des indications très précises, des détails sur les maladies liées à la pollution sur la ville de Vénissieux, et ensuite je pourrai dire, ah ouais chouette, ils font des choses intéressantes nos élus en charge de ce dossier.

Tiens j’aimerai bien savoir le temps d’utilisation que ces élus passent dans les transports en commun, en co-voiturage, en vélo, à pied, etc etc, pour participer à la sauvegarde de notre planète. Et notre maire, prend t-elle souvent les transports en commun ou le vélo pour se rendre à la municipalité. Etant donné qu’elle habite à Vénissieux, nul besoin de voiture pour se rendre à son bureau.

 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Poser la question des déplacements de Mme Perrier, c’est très mal la connaître ! Elle se déplace à 99% à vélo, pour travailler, faire ses courses, consulter à l’hôpital, sortir sur Lyon, aller en déchetterie, accompagner ses enfants au sport (à vélo eux aussi), etc. Elle prend les transports en commun chaque fois qu’elle ne peut pas prendre son vélo (ce qui est rare il est vrai, puisqu’elle se déplace à vélo même sous la pluie).
    Quand au covoiturage, elle me casse les pieds pour prendre systématiquement des covoitureurs le peu de fois où elle prend notre (petite) voiture et qu’elle n’est pas pleine. Elle surveille même ma consommation de carburant et me prend la tête quand je ne suis pas en mode écoconduite.
    Alors, oui elle est vertueuse. Et non, jamais, elle ne préconise quelque chose qu’elle ne pratique pas elle-même et dont elle n’est pas profondément convaincue. Personnellement comme politiquement, elle se bat chaque jour pour les modes doux, même si elle doit se confronter pour cela à l’incompréhension, voire aux reproches. Elle se bat pour le bien-être de l’être humain (pas le faux confort de nos voitures qui nous coûtent si cher, nous sédentarisent, nous isolent des autres, nous polluent…), tout en se souciant de l’avenir de notre planète.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.