PAM : « les communistes sont les meilleurs défenseurs de l’environnement »

Sérieux, les communistes sont les meilleurs défenseurs de l’environnement, enfin c’est ce qu’écrit l’élu communiste, adjoint à la ville de Vénissieux. Et bien, même en parlant d’écologie, l’adjoint communiste, réussi à insérer le nom du président dans son article, j’espère pour lui qu’il ne fait pas trop de cauchemars et que Macron ne vient pas trop hanter ses nuits.

Plus sérieusement, c’est suite à la demande du rédacteur en chef de la revue  communiste « progressistes », qui lui a demandé un article sur l’expérience de Vénissieux sur l’écologie. Et il en avait des choses à dire, puisqu’il énumère tout une série de choses réalisées par la ville de Vénissieux. Mais il va plus loin, car toujours selon ses écrits, c’est dans les villes communistes que les premiers jardins ouvriers ont été créés : 

« C’est pourquoi les communistes dans les villes qu’ils dirigent ont été les premiers à développer des jardins ouvriers, des espaces naturels protégés, à interroger les conditions de travail dans l’industrie et son impact environnemental, à chercher comment considérer les déchets comme une richesse à valoriser et non pas une charge à se débarrasser, à défendre les transports en commun publics. »

Et bien, heureusement que les communistes étaient là pour nous faire découvrir ces fameux jardins ouvrier !!!

Et en terme d’écologie, il va même jusqu’à écrire que le bilan de la ville est illustratif. 

A lire son article, on a l’impression que la ville de Vénissieux gérée par les communistes est championne de l’écologie. Si c’est le cas on se demande pourquoi les écologistes du parti EELV ont décidé de ne pas rejoindre Mme Picard, pour les élections municipales de mars 2020, mais ont préféré de présenter une liste.

Comme une sorte de contradiction avec l’article de M Pierre Alain Millet, Mme  Sandrine Perrier, élue EELV a déclaré reconnaître que lors de la mandature de Michèle Picard, l’écologie n’a pas été délaissée mais que ce mandat n’a pas été satisfaisant et que les actions menées n’ont pas été suffisants, et que le plan écologique ne semble pas être à la hauteur d’une grande ville comme Vénissieux.

Alors, c’est bien beau d’énumérer les projets et les actions menées et dire que le bilan de la ville est illustratif, il faudrait que l’élu communiste nous explique pourquoi les négociations avec les écolos n’a pas fonctionné et qui a poussé les élus verts à faire une liste pour les élections de mars 2020.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.