Michèle Picard : 1 000 vénissians, Et moi, et moi, et moi

En 1966 Jacques Dutronc, chantait Sept cent millions de chinois … Et moi, et moi, et moi

Et bien Mme Picard pourrait faire de même et pourrait même chanter 1 000 vénissians … Et moi, et moi, et moi, puisque sur le site internet de sa campagne électorale on peut lire que, «1 000 Vénissians ont participé à une des 5 rencontres publiques fin 2019, ou à une rencontre d’appartement ou à un des « projets participatifs » sur ce site. » et que ce projet s’appuie l’expérience et le bilan de cette majorité et tout çà, bien évidemment pour notre bien afin de bâtir « une ville humaine, solidaire et citoyenne ».

Elle était bien évidemment accompagnée de plusieurs élus communistes, ainsi que ceux qui ont décidé de poursuivre l’aventure communiste, à l’exception des écologistes qui ont décidé de voler de leurs propres ailes.

Cette forme de présentation est tout aussi anachronique que la façon de cette équipe de faire une campagne électorale. Quant aux engagements qu’elle a annoncé, on se demande ce qu’elle a fait pendant ses 6 années aux manettes de la ville, pour ne pas y avoir pensé avant.

Mais, la politique c’est aussi cela, faire des promesses ou avancer des engagements sans que l’on soit vraiment certain que ceux-ci seront mis en place, car que faut-il retenir de ses fameux engagements, que Mme le maire veut augmenter le nombre d’ASVP (agent de surveillance de la voie publique), ah bon y en, à Vénissieux !!! De créer un nouveau groupe scolaire, heu, déjà faudrait trouver le financement ? Mais c’est sur qu’en terme d’éducation, le futur adjoint de cette délégation aura du pain sur la planche. 

Il y a bien évidement d’autres engagements, comme par exemple l’écologie, mais si son bilan actuel est positif, on se demande pourquoi les écologistes ont claqué la porte, et ont décidé de ne pas prendre le même chemin que les communistes. 

La liste de ses engagements a déjà commencé à être distribué, et de plus, vous aurez l’occasion d’en parler avec la première magistrate, car il n’y a qu’en période électorale qu’on a l’occasion de la croiser.

D’ailleurs, elle est souvent présente sur le marché du centre le dimanche accompagnée d’un grand nombre d’élus, que l’on a pas trop l’habitude de voir, et on  a comme l’impression que Mme le maire a joué du clairon pour demander au troupe de la rejoindre pour prêcher la bonne parole aux vénissians.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.