Picard à la Métropole : ZAC Marché Monmousseau-Balmes

Voilà un sujet qui va être au coeur des discussions pour ces prochains mois et bien évidemment tout au long de la campagne électorale. Lors du dernier conseil Métropolitain, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a fait une intervention sur ce sujet dont certains projets sont refusés par les habitants, surtout ceux qui consistent à démolir des allées afin de faire passer une route pour soi-disant désenclaver un quartier.

Moi je pense qu’il faut aussi désenclaver l’Hôtel de Ville qui m’empêche de passer en vélo, c’est de l’ironie, bien évidemment, je le précise au cas ou mes amis/ennemis communistes se fâcheraient.

Comme l’a signalé l’élue communiste, la ZAC Marché-Monmousseau-Balmes sera un événement majeur le plateau des Minguettes étant donné que l’ANRU a accepté un financement pour une partie du projet du renouvellement urbain. Sur les 555 millions prévus pour l’ensemble du projet, l’Etat débloquera 134 millions d’euros. Ceci dit Mme Picard, précise dans son intervention que tout est fait pour que les vénissians aient une « une ville plus humaine, agréable à vivre, et adaptée aux besoins de ses habitants ».

Par contre l’ANRU a refusé de financer la création d’une hall sur la place du marché des Minguettes, un projet cher à la municipalité et qui devra par conséquent chercher un autre financement, sinon, adieu la Hall.

Bien sur la première magistrate de la ville déplore que les financements ne soient pas à la hauteur : 

« il est regrettable que malgré toutes les promesses, les financements nationaux ne soient toujours pas à la hauteur des besoins des quartiers populaires, et des projets ambitieux portés localement, avec notamment, une diminution de l’enveloppe nationale accordée à ce nouveau programme de renouvellement urbain, comparativement au précédent. »

Tu m’étonnes, çà, c’est encore la faute à Macron -lol-. 

Mais alors que faire face à la colère de certains habitants du quartier de la Pyramide qui contestent la démolition de garages et d’une quarantaine de logements uniquement pour faire passer une route alors que la ville ne cesse de parler des transports en mode doux. Mme Picard a précisé lors de l’Assemblée Générale de ce quartier, que la route se fera bien. Ah bon, alors elle où la concertation et les aspirations de ces habitants qui ne veulent pas de ce projet de route. C’est bien joli de nous parler de concertation citoyenne, si celle-ci n’est pas appliquée et applicable.

Mais les démolitions se feront, et comme le dit Mme le maire, tout ceci dans le but de « créer un nouveau quartier attractif, avec un habitat diversifié, favorisant la mixité sociale et facilitant les parcours résidentiels ». Oui, vous avez bien lu, un parcours résidentiel !!!

Concernant les immeubles qui vont être détruit, l’élue communiste déclare, qu’elle sera très vigilante sur la gestion des matériaux suite aux démolitions. Tu m’étonnes, car ce sera des tonnes de gravats qu’il va bien falloir gérer, et l’éventualité d’une usine de concassage a mis le feu aux poudres puisque l’information a circulé via les réseaux sociaux et que Michèle Picard dénonce comme une instrumentalisation à des fins politiques. Il suffit que les habitants soient mécontents, pour nous sortir l’argumentation de l’instrumentalisation. C’est vraiment mal connaître les habitants.. Donc si je suis son raisonnement, lorsqu’elle critique la politique gouvernementale c’est aussi à des fins politiques. Pfff

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.