Pyramide : les habitants toujours mobilisés

La mobilisation des habitants de la Pyramide, est toujours d’actualité, et dernièrement, ils se sont déplacés pour la réunion de quartier qui a eu lieu le 15 mai 2019 au Couloud. Etaient présents à cette réunion, le président de quartier Mr. Khamla, l’agent de développement du quartier Pyramide et l’adjoint au logement, développement durable, énergie, Mr. Millet. Par contre l’adjoint au Grand Projet de Ville, M.Boumertit ne semble pas être informé de cette mobilisation.

Les habitants sont les premiers concernés par le renouvellement urbain, et si chacun d’entre vous ne s’expriment pas, vous risquez d’être déçu par ce qui risque d’arriver à votre quartier. Voici un plan des projets sur le quartier Pyramide envoyé à une personne du groupe Pyramide Vénissieux par un agent de développement en prévision de la réunion du mercredi 15 mai 2019 à la Maison du Projet. Il pourrait y avoir des projets de construction sur le parking Komarov. On va se garer où?  Il semblerait que ce qui est en jaune ce soit des routes.  Regardez dans le quartier des tours, les routes passent au milieu des espaces verts, elles vont détruire BEAUCOUP d’espace vert ! Elles circulent au milieu des habitations, au milieu des espaces verts, là où il y a beaucoup d’enfant, de l’espace pour les habitants !! 

Ci joint le compte rendu de cette réunion

La réunion a duré plus de 2 h, et nous ne pouvons pas tout retranscrire. Nous faisons le choix de présenter ce que nous semble être les aspects principaux de la réunion et que nous divisons en 3 aspects :

  1. Nous avons demandé à quoi sert le projet
  2. Nous avons demandé pourquoi il n’y a pas de concertation
  3. Nous avons fait des propositions.

Pour ne pas être trop long à lire, nous allons faire 3 post différents : un aujourd’hui sur l’aspect n° 1, un demain sur l’aspect n° 2, et un après demain sur l’aspect n° 3. Il va donc y avoir 3 billets différents pour ce compte rendu de réunion. Vous pouvez lire la suite des comptes rendus sur la page FaceBook de Pyramide Vénissieux

Cela peut sembler un peu long, mais il nous semble important d’informer sur ce qui s’est dit.

Notre sentiment général aujourd’hui après cette réunion est que nous avons certes pu parler mais pas assez ; nous avons encore beaucoup, beaucoup de choses à dire ! Nous avons aussi écouté, mais nous n’avons rien entendu qui nous semble sérieux.

Pour aujourd’hui donc :

  • 1. A qui sert le projet ?

Nous avons demandé plusieurs fois à quoi sert un tel projet, comment est venue l’idée d’un projet de route traversant nos habitations ? Nous n’avons pas compris les réponses. 
Nous vous laissons juger vous-mêmes…

Réponse de l’agent de développement :

  • la route va permettre de « désenclaver, ouvrir le quartier » ;
  • elle va « favoriser la circulation » ;
  • on va « pouvoir rejoindre plus rapidement la rue Oschatz »….

Mais nous ne nous sentons pas enclavés et nous allons déjà rapidement rue Oschatz !

Réponses de Mr Millet :

« Il y a énormément de choses positives dans le Renouvellement Urbain, il faut continuer de transformer les quartiers, il faut de l’argent pour ceci, et on demande aux urbanistes de faire des projets.»

En voilà un argument ! Pourquoi la route est une bonne chose ? Parce que c’est un projet de Renouvellement Urbain !!

Mr. Millet ajoute :

« la rue actuelle est un problème, elle n’a pas de nom, on ne sait pas ce que c’est… » !!! 

Donnons un nom, ouvrons la circulation, et voilà, plus de problème… Mais nous n’avons toujours pas compris le problème… Est-ce que l’on ne se moque pas de nous avec de tels arguments ? Aucun de ces arguments ne tient la route.

Mr Millet dit dans la réunion qu’il défend le logement social ; mais il défend un projet qui démolit du logement social pour construire une route.

Le président du conseil de quartier, Mr Khamla, reconnait que les rues de circulations sont dangereuses, comme la rue des Martyrs de la Résistance par exemple. Il dit qu’il est impossible de raisonner des gens qui ont décidé de rouler vite, qu’il est très difficile de réguler le danger sur la route. Il admet donc qu’une route de circulation est dangereuse. Conclusion : ouvrons une autre route de circulation au milieu de nos habitations, sur le chemin de l’école, au milieu du quartier !

Nous, nous disons : argent gaspillé, logements démolis, danger et pollution, espaces verts détruits, refus de l’immense majorité des gens… Et ils n’ont rien de sérieux à nous répondre.

Vous pouvez lire la suite du compte rendu sur la page FaceBook de Pyramide Vénissieux

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.