Quand Michèle Picard rencontre un poète

Que faire lorsque l’on est alité, et qu’on essaye de passer le temps, et bien on surfe sur le net au lieu de regarder les infos en boucles ou certaines séries débiles. 

Alors, en surfant sur les différents sites parlant de Vénissieux, je suis bien évidemment tombé sur un article d’Expressions, dont le titre est « le poète et l’élue », un titre touchant, émouvant, j’en ai la larme à l’oeil. Bon, on peut en rire aussi.

Donc selon le journal local, Mme Picard a rencontré un poète ou vice versa et ceci à l’occasion du jour du livre organisé par l’association Pandora. Une année différente dans l’organisation du fait de la crise sanitaire qui nécessite un respect des mesures de distanciation.

Une vidéo a même été mise en ligne ou l’on peut entendre, Arnaud Savoye qui lors de ses pérégrinations dans Vénissieux, s’est rendu compte qu’il y avait « beaucoup d’espace boisé permettant la déambulation  et la rêverie ». Bon on est content d’apprendre que le paysage vénissian lui a permis de flâner et de rêver. Pour certains vénissians, les rêveries ce sera pour plus tard.

Face à son questionnement sur l’avenir de l’espace vert sur la commune, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, lui a répondu que la ville a la volonté que le végétal continu et soit renforcé sur Vénissieux tout en précisant que 44% de la ville c’est de l’espace vert. Ben chat alors, y a tant que çà d’espace vert sur Vénissieux, heu, une partie du parc de Parilly est certainement pris en compte ? Mais attention, selon Mme Picard, même la Zup c’est très très vert. Bon alors si c’est très très vert, on ne peut que s’en réjouir.

Elle est aussi revenue sur la démolition de la barre Monmousseau détruite récemment en indiquant qu’il y aura tout un parc, qui selon elle, va nous permettre de déambuler et de passer par ce parc pour descendre au centre ville. 

Le lien de la vidéo → Jour du Livre | Ici est l’ailleurs | Fin de résidence d’Arnaud Savoye

Ce qu’elle n’indique pas au poète, du moins pas dans cette vidéo, c’est qu’après la démolition de la seconde barre d’ICF et des trois tours de Monmousseau, plus de 1 000 logements vont être construits.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.