Une réunion mitigée et une discussion non validée

Ira t-on vers une solution, j’espère que oui, c’est dans l’intérêt de la Sacoviv et des locataires, qui pour certains sont dans une situation compliquée sur le plan social et sanitaire.

Avant de commencer, il faut préciser que le jour de la réunion, une société externe est passée dans le quartier afin d’enlever les encombrants, ce qui est bien évidemment une bonne chose, mais bon on va dire que c’est une coïncidence.!!!

Mais revenons à la fameuse réunion du 28 octobre 2014. En rentrant par l’entrée principale, on traverse un petit couloir pour arriver dans la salle de réunion, je suis étonné lorsque j’aperçois sur un panneau d’affichage (indiquée sur la panneau « affichage libre express ») le tract du PCF distribué dimanche dernier sur la place du marché, on m’a dit que c’était un panneau d’expression, allez on ne va pas chipoter sur çà et passons au choses sérieuses.Ne politisons pas l’affaire, n’est-ce pas ?

Les responsables de la Sacoviv, ont exposés la situation pour nous annoncer que les appartements de l’allée du 53 rue des Martyrs de la Résistance étaient les plus touchés, bref, çà on le savait déjà.

Certes nous étions nombreux et dans ce genre de réunion, tout le monde aimerait donner son point de vue. Pour ma part je pense que les locataires devraient s’organiser afin de nommer quatre ou cinq personnes qui pourront les représenter et parler en leur nom, cela devrait se mettre en place, puisque à ma connaissance une association devrait voir le jour rapidement.

Après quelques discussions parfois un peu vives, le directeur de la Sacoviv a essayé de maintenir un dialogue qui semblait compliqué. Nous avons essayé de nous concentrer sur le problème des punaises afin de connaître les décisions de la direction. On a appris que le conseil d’Administration se réunira la semaine prochaine, il faut laisser le temps au temps, c’est la condition pour pouvoir convoqué les administrateurs privé de la Sacoviv, bref, une raison que j’ai du mal à accepter.

Mr Millet nous avait annoncé qu’une « agréable surprise » nous attendait concernant les propositions. Et voici la surprise que l’on attendait tous, la société AP3D contactera dans les plus brefs délais les locataires de l’allée 53 afin de préparer l’intervention et voir comment mettre en place un protocole, protocole qui sera suivi d’un accompagnement social, on ne sait pas quel sera exactement les démarches à suivre et les conditions de cet accompagnement social. La Sacoviv s’est engagé aussi à faire enlever à sa charge les encombrants qui se trouvent dans les caves et les parties communes, heu c’est un peu normal, car n’oublions pas que le gardien a tout simplement suivi les recommandations de son responsable.

Viens ensuite la difficile équation : qui paiera et quelle participation financière sera demandée, et là on a été effectivement « agréablement surpris » surtout lorsque l’on a commencé à parler « argent« . Il sera demandé aux locataires dont les appartements sont infestés un forfait de 100 euros La réponse des locataires étaient claires et nettes, « on ne paiera pas« ; et face à la colère, les responsables nous ont indiqués qu’il serait envisageable que cette somme soit échelonnée sur plusieurs mois. Vu de cette façon, il faudra discuter de l’échelonnement de cette somme. Mais il faudra attendre la réunion du CA pour en savoir un peu plus.

Dans ce genre de négociations, il ne faut jamais se confronter, bien au contraire, il faut en discuter sereinement pour trouver un consensus et des solutions acceptables pour toutes les parties. La Sacoviv doit admettre qu’il y a eu depuis un certain nombre d’années une absence totale de concertations et à ce titre les locataires sont dans leurs droits d’être très remontés et à cran. Au niveau des clients de la Sacoviv la tension doit baisser d’un cran pour entamer un vrai dialogue mais c’est vrai que la question financière est la problématique majeure.

Les locataires heu pardon les clients de la Sacoviv ne comprennent pas pourquoi le même type de prestation a été faite il y a deux ou trois ans dans le quartier Max Barel, et aucun forfait ne leur a été demandé (information que vérifiera le directeur). De plus comment accepter de payer lorsque les locataires apprennent que pour les fameux jardins du Monery une somme importante a été allouée pour « résoudre un défaut d’aménagement « écologique » (voir photo du tract du PCF ou la Sacoviv admet avoir pris en charge ses fameux travaux). 

tract PCF

Pour ma part je me pose cette question : c’est très surprenant que le Directeur Général doivent avoir l’aval du CA pour des dépenses de fonctionnement du genre désinsectisation, de plus concernant les charges locatifs on se demande pourquoi la responsable du Pôle Locatif et Social qui gère l’imputation des charges et renseigne les associations de locataires et les locataires individuellement lors des contrôles ou contestations n’était pas présente. 

Mr Millet qui a été rapidement informé s’est empressé de poster un article sur son blog
Reprenons certains passage de Mr Millet (PAM)
«  Plusieurs locataires présents ont compris qu’il était une chance pour eux, même si certains continuent à refuser toute participation financière du locataire » : à ce jour aucun locataire n’a accepté de prendre à sa charge une participation financière.

« En tout état de cause, le travail continue avec les autres bailleurs pour rechercher des solutions de financement complémentaires. Avec son financement actuel, il sera présenté au prochain conseil d’administration début Novembre, et j’en ferai une communication très rapidement. La SACOVIV le présentera de manière précise à chaque locataire« . Non il devra le présenté pas individuellement à chaque locataire mais à l’association qui a été créer et qui sera le représentant des locataires.

« Sans attendre, une première intervention est proposée dès le lundi 3/11 sur l’allée la plus touchée du Couloud » Non ce n’est pas une intervention au sens propre du mot, c’est une première approche avec les locataires et la société AP3D pour expliquer et voir comment mettre en place le protocole et « l’accompagnement social »

Reste ces interrogations en suspens
– La SACOVIV a su trouver 600 000 €uro pour 29 jardins de propriétaires au Monery.

– Afin d’éviter une procédure judiciaire, la SACOVIV a semble t-il su faire une remise de 255 000 €uro au constructeur immobilier sur les pénalités pour malfaçon et livraison en retard.

– La SACOVIV a, à priori pris charge le traitement de 3 allées infestées par les punaises à BAREL en 2011.

Pour terminer je ne comprend pas pourquoi la première magistrate de la ville Mme Picard, n’a pas pris son courage à deux mains pour contacter les locataires afin de recevoir une petite délégation dans son bureau. Est-ce trop demandé d’être à l’écoute de personnes en difficultés sociales, financières et aujourd’hui sanitaires. Mme Le Maire, vous avez le pouvoir de régler et débloquer cette situation en recevant les locataires du Couloud afin qu’ils vous informent directement de leurs conditions de vie et retrouver un bien-être de vivre dans leur quartier, que l’on a refermé sur lui-même.

L'info c'est le partage !.

10 Commentaires

  1. Pff! On se croirait au moyen âge ! Bientôt si la peste et le choléra arrivent à venissieux ce sera encore chacun pour soi ou quoi ?
  2. Au vu du tract si la sacoviv est sortie du rouge, si comme Lionel le dit seul les produits sont a notre charge et pour finir s’il est prouvé que les locataires de Max Barrel n’ont déboursés aucun centime , il y a du foutage de gueule dans l’air , mais on a l’habitude .
    Mais changement, aujourd’hui plus que jamais nous sommes solidaires et nous n’entendons pas nous laisser faire.
    Quand a un rdv avec Mme le Maire , nous y croyons autant qu’au père noël ( tiens il est rouge aussi lol ), depuis que je l’ai interpellé par mail elle n’a a ce jour donné aucune réponse…

    Une association de locataires du Couloud va voir le jour , donc si nous devons mener d’autres actions çà ne sera plus 15 locataires ….

    Enfin n’en déplaise à certaines personnes, c’est la 2 ème réunion et a aucun moment nous avons été accompagné par un élu de l’opposition donc ceux qui aiment a dire que nous politisons  » l’affaire  » , et bien non , si tel doit être le cas ne vous inquiétez pas nous nous adresserons et ce bientôt aux plus hautes instances , Mme le Maire est la 1ére magistrate de Vénissieux mais pas encore du Rhône ni à l’Élysée …

    La désinfection concerne 260 logements soit : 100 * 260 = 26.000 € , on peu donner aisément 12.500 € pour  » nettoyer  » si je peux dire au vu des résultats , soit la moitié , alors pourquoi pas 26.000 étant donné que le compte rendu de l’inspection de la société AP3D confirme que beaucoup de locataires ont prévenus la Sacoviv depuis déjà 2 à 3 ans ( rapport qui nous a été remis par Mr Laurent hier )

  3. Les locataires du couloud reçu par la reine..vous revez ou quoi? Il ne manquerait plus que vous rapliquiez avec vos maudites punaises…question monsieur admin…depuis quand le CA de la sacoviv décide de quoi que ce soit? Tous les jours vous avez des preuves que seulement 2 voir 3 personnes decident pour les habitants
  4. je rappellerais que seul les produits de désinfection (et non pas la main d’oeuvre) sont à la charge des locataires (voir topic précédent)
    100 € x 1800 logements = 180 000 €
    Ils font un traitement au champagne ???? (d’un autre coté cela irait bien avec les petits fours de la semaine dernière).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.