Minguettes : Marché de la misère

Les jours de marché aux Minguettes, les sympathisants PCF devraient aller distribuer leur tract non pas à l’entrée du marché légal mais plutôt à côté de ce marché de la « misère » ou l’on trouve toutes sortes de marchandises récupérées ici et là. On peut se demander pourquoi le PCF n’est pas aussi présent près des personnes qui sont dans la misère.

Ce marché ne cesse de prendre de l’ampleur et les autorités ne réagissent pas, pourquoi ?. Que font nos responsables qu’ils soient de la ville ou de l’état.? 

A ma grande stupéfaction j’ai même aperçu un stand de l’enseigne LycaMobile qui est un opérateur mobile virtuel et qui possède plus de 6,5 millions de clients dans 17 pays à travers le monde: Royaume-Uni, Allemagne, Australie,Espagne, Suisse, Norvège, Suède, Danemark, Belgique, Italie, Pays-Bas, Autriche,Irlande, Pologne, Portugal, Suisse et États-Unis. Lycamobile vend des cartes SIM prépayées destinées aux appels à l’international.

Le parking, la place du chateau d’eau, les abords du magasin DIA et de la Caisse d’Epargne ont été envahis par les marchands ambulants. Certains clients de l’enseigne DIA ont du mal à traverser ce marché pour faire leur course. Certes ce marché de la misère est le reflet de la diversité des populations précaires, mais est-ce une raison pour laisser cette situation s’aggraver. Bien évidemment ces marchés se déplacent au gré de la répression et des territoires où se trouvent les clients potentiels. « La situation économique et précaire d’un grand nombre de personnes, vendeurs et clients, font que ce type de marché est en augmentation, et si le problème de fond des nouvelles formes de précarité n’est pas pris en compte, rien ne sera réglé [1]« . Tous les services de l’état et de la ville doivent trouver une ou des solutions. 

Certains vénissians demanderont le tout répressif, et on peut le comprendre mais, est-ce vraiment la bonne solution, personnellement je n’en sais rien, mais les vénissians sont exaspérés et je ne vous parle pas des forains qui se sentent lésés puisqu’ils perdent une partie de leur clientèle et à l’opposé de ces vendeurs ambulants, les forains paient une place pour accéder au marché et vendre leurs produits. 

Ce qui est étonnant, c’est que malgré les actions de la police nationale, le problème est toujours présent, et ne cesse de s’amplifier par l’étendue occupée par ces marchands. 

Les vénissians interrogés ne comprennent pourquoi l’équipage de la police municipale n’intervient pas alors que leur véhicule est garée à 10 mètre de ce marché. Ne pourrait-il pas interdire l’accès ?

Une situation qui perdure depuis trop longtemps et dont les autorités n’ont à ce jour trouvé aucune solution ou ne veulent pas en trouver !!!. 

[1]Lire un article intéressant → ICI

Lyca Mobile Marche misere PM MArche

L'info c'est le partage !.

20 Commentaires

  1. Admin..vous avez la réponse plus haut. .les minguettes ne votent pas donc les communistes s en foutent..pas de bon stade de foot vestiaires pourris..propreté zero…des encombrants de partout on s en fou c est le secteur des indigènes. .alors le marché parallèle. ..je pouffe de rire
  2. Mon article ne visait aucune population car aujourd’hui dans ce « marché », toutes les nationalités sont representes. Vous avez raison, le fait de procéder a une répression ne fera que deplacer le problème, mais je pose une seule question ‘, la municipalité aurait elle accepté que ce marché s’installe dans le centre de Vénissieux les mercredis et dimanches, vous connaissez tous la réponse. Pourquoi la population des Minguettes devraient-elles l’accepter.
  3. bonjour .Je suis d’accord avec guillaume .expulser les populations Roms ne règle en aucun cas les problèmes . Je comprend le le ras le bol des habitants , les propriétaires des immeubles et des terrains squattés . Nos députés devraient se mobiliser (droite:gauche),pour trouver des solutions pérennes .
  4. Mr Ridfa69,

    Je ne dis pas qu’il faille rester sans rien faire et regarder le phénomène se développer. Je ne dis pas non plus qu’il ne faut pas agir en détruisant certains campements sauvages. Pour Parilly par exemple, je ne pense pas que l’on pouvait décemment laisser un bidonville se créer. D’ailleurs vous essayez de sous entendre que l’expulsion serait liée à un projet immobilier, c’est faire fi de la mobilisation des habitants du quartier qui n’en pouvaient plus de vivre à côté de ce bidonville. Car malheureusement la misère entraînant très vite vers la filouterie et la petite délinquance, les habitants en étaient excédés. Par contre je réaffirme que si on ne propose pas de solution de relogement décent à ces familles, nous ne faisons que déplacer le problème. Ces « roms » sont bien allés quelque part en reproduisant le même schéma. L’expulsion ne règle pas le problème de fond.

  5. Pendant ce temps au 9etg
    « patron patron des venissiains se plaigent d’un marché de la misere »
    « michele encore toi!!!! danse la macarena quand tu me parles deja!!! et je te répète les minguettes c’est pas venissieux ca ne vote pas »
    « ah d’accord PM je repars en faisant des roulades? »

  6. bELLE lecon de communisme!!!
    soyons humaniste n’expulsons pas les roms du plateau des minguettes etc etc
    par contre on les expulsent de parilly ou ils ne genaient pas grand monde hormis les promoteurs
    bravo la geometrie variable
  7. Je ne suis pas certain qu’une action régulière de la police réglerait le problème définitivement. Si des effectifs de police étaient laissés sur place en permanence, ces vendeurs à la sauvette s’installeraient probablement sur une autre partie du marché. On ferait que déplacer le problème. Et on ne peut pas non plus encercler le marché par la police.

    La question des « Roms » (s’ils en sont bien) ne se réglera pas en organisant une chasse systématique. Les virer d’un endroit pour les virer d’un autre plus tard, ça ne marche pas au bout du compte. A chaque fois que l’on réussi soit disant à « les chasser » d’une ville, ils s’installent dans une autre. Mais comme toutes les villes font pareil, à un moment ou un autre ils reviennent dans la ville de départ.

    Malgré la nuisance réelle de ce marché parallèle, il ne faut pas perdre de vue que l’on parle d’être humain. De personnes qui doivent vivre de la débrouille pour s’en sortir. Tous les matins on peut aussi les croiser en train de faire les poubelles dans le quartier.

    Sans se poser la question du pourquoi ils quittent leur lieu d’origine, on ne réglera jamais le problème. Les roms sont victimes de racisme dans leurs pays d’origines et sont donc poussés à tenter leur chance ailleurs. C’est à la racine du mal qu’il faut s’attaquer. C’est un peu la même chose que les migrants libyens qui tentent de traverser la Méditerranée sur des radeau de fortune depuis que l’occident a mis leur pays à feu et à sang. Avant ça, ils vivaient très bien dans leur pays et ne risquaient pas leur vie pour le quitter. Il faut de plus ce mettre à leur place et imaginer ce qu’ils ressentent, eux qui sont chassés de leur pays et expulsés de partout en France. Il devient dès l’ores difficile de leur faire partager notre point de vue du respect de certaines règles. En somme, on part de très loin.

    Les villes qu’elles soient de droite comme de gauche sont démunies devant l’ampleur du phénomène. Elles n’ont pas non plus les moyens d’y faire face. L’Etat via ses préfets se contentant de les expulser à tour de rôle. A prendre le problème de cette manière ce sera une histoire sans fin.

  8. Je trouve le raccouci : le marche c est la question rom un peu trop simple a mon goût. Certes Cela peut être une des explications. mais quand on voit tous les vendeurs à la sauvette excusez moi mais ils ont rien a voir pour une grande partie avec les roms. Ne faisons pas passer un problème du bcp au manque de rigueur de la ville sur une catégorie de personne ou une origine. J aurais envie de dire que la misère actuelle a obligé certains a user du système de marché parallèle. Mais si chaque semaine la police empêchait ces personnes de s installer et ne passait pas en faisant semblant de pas voir ce marché sauvage on en serait pas la non plus !!! Ça fait un petit moment que je ne suis pas allé a celui de vaux en vélin mais la dernière fois il me semble que ce phénomène avait nettement régressé. Je sais bien que mon commentaire ne plaira pas mais je vous rappelle juste qu a force de montrer du doigts une catégorie de personne comme étant les maux de tout un pays cela crée un racisme décomplexé. Je suis horripilée car maintenant on ne s arrête plus aux mots. Tous les jours on voit dans les médias des agressions gratuites parce que la victime était juive, noire, voilée, rom… a gratter : attention je ne fais pas d amalgame et ne vous accuse pas de tous ces raccourcis. J ai juste rebondis sur votre poste pour pousser un coup de gueule ;-)
  9. Ah oui le commentaire de « poil a gratter  » n’est pas faur, si on les deloge ils iront ailleurs, bonne idée on va leur dire d’aller le mercredi et dimanche sur la place du marché du centre, ils pourront s’installer près de casino et sur le parking de l hôtel de ville, je vais leur dire que poil a gratter est prêt a les accueillir
  10. désolé, mais le maintien de l’ordre c’est avant tout la police nationale, la police municipale n’a pas les moyens d’endiguer le flot du marché rom.Et le faire partir ne fera que déplacer le problème ailleurs.
    La question rom ne pourra se résoudre qu’au niveau des instances européennes,car, eh oui, les roms sont citoyens européens depuis l’adhésion de la Roumanie
  11. Rassurez vous avant les nouvelles élections les communistes feront le ménage comme en mars dernier. N oubliez pas le misérabilisme l arme fatale du parti de staline
  12. la mairie ne s’interesse pas à 1 population qui ne vote pas
    et lorsqu’elle vote elle vote pour eux alors pourquoi faire des efforts
    tant que les minguettes voteront à gauche , la bourgeoisie communiste les laisseront dans le caniveau de la societé
  13. Il n’y a pas d’adjoint a la sécurité a Vénissieux et oui !!! La délégation sécurité cest Michèle PICARD. On voit le résultat Ce qui se passe dans ce marché est horrible en terme d’image de notre déjà bien entaché par sa gestion laxiste a tous les niveaux. Ce marché sera un jour le theatre d’affrontements qui risquent d’arriver plus tot qu’on pense. Et qu’on ne vienne pas nous dire que c’est au préfet et bla bla bla de résoudre le problème. La sécurité est de la compétence du maire avant tout. Nous n’avons plus rien a attendre d’une équipe qui a joué le pourrissement de nos quartiers, qui fait du clientèlisme sa religion. Il est temps qu’ils s’en aillent pour laisser place a une nouvelle ère !!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.