Sécurité : le préfet en visite à Vénissieux

Il y a bien une chose qui semble intéresser les officiels, c’est de venir faire un p’tit tour dans les quartiers pour montrer que la sécurité est une préoccupation qui est chère à leurs yeux. Moi, je dirais, un p’tit tour et puis s’en vont.

Après la PSQ (police de sécurité du quotidien), voici le QRR (Quartiers de Reconquête Républicaine), et pour être plus clair, les quartiers de reconquête républicaine (QRR) découlent de la mise en place de la police de sécurité du quotidien et à ce titre le préfet préfet Pascal Mailhos était à Vénissieux, ce mardi pour faire le point sur la mise en place du dispositif Quartier de reconquête républicaine (QRR) dans un des quartier et plus précisément Les Minguettes, autant dire, que les policiers devaient être au aguets pour recevoir, leur « patron ». Le nouveau commissaire de Vénissieux, qui a pris son poste il y a quelques jours était bien évidemment présent, ainsi que le directeur de la sécurité publique (DDSP) du Rhône et de la commissaire divisionnaire Vanessa Mazière, anciennement commissaire de Vénissieux et qui aujourd’hui est chef de la division centre regroupant les commissariats de Vénissieux, des 3 et 6e  arrondissements et du 7e  arrondissement.

Depuis le début de l’année, 25 policiers supplémentaires ont rejoint le commissariat de Vénissieux qui compte à ce jour plus d’une centaine de policiers et selon le commissaire après huit mois, le premier bilan effectué par les autorités semble encourageant.

Bien entendu, les politiques étaient présent sur le terrain pour recevoir le préfet, et Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, qui a en charge la délégation de la sécurité a déclaré que tout n’est pas rose aux Minguette, ah çà, c’est sur tout n’est pas vraiment rose, et que certain secteurs ont retrouvé une tranquillité :

« Quand dans un quartier, il y a beaucoup de police, il y a des effets collatéraux. Des voitures brûlées, du mobilier urbain dégradé, des jets de projectiles. »

Mais quand ces effets collatéraux surviennent, la première magistrate se rend t-elle sur les lieux pour rassurer la population, j’en doute !!!

Tout ce beau monde a discuté autour d’une table, c’est t’y pas mignon tout çà !!!, Bon sur la vidéo on a l’impression que notre maire est un peu perdue parmi tous ces haut gradés de la police ?

Pour le député de la 14ème circonscription du Rhône, qui semble être intéressé de plus en plus par la ville de Vénissieux, il suffit d’aller sur sa page FaceBook, pour connaître son avis sur le nouveau dispositif anti drogue du ministre de l’Intérieur : 

«Après la visite de Mr le préfet sur ce sujet à Vénissieux, je veillerai personnellement à ce que les services de l État soient au rendez-vous sur ce sujet qui empoisonne la vie des habitants dans nos quartiers.»

A chacun son cheval de bataille, pour eux, cela semble être les prochaines élections de mars 2020. 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.